Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

par Hélène Caroux

Mis en service en 1991, ce lycée est pourtant attendu depuis 1965, date à partir de laquelle la Ville de Blanc-Mesnil en fit la demande jusqu’à mener au milieu des années 1980 plusieurs campagnes de mobilisation auprès de la Région Île-de-France. A cette époque, cette commune est l’une des dernières villes de près de 50 000 habitants sans lycée d’enseignement général, les lycées Jean Moulin et Aristide Briand étant d’anciens CET. Obtenant enfin en 1989 de voir le lycée figurer dans le Programme Prévisionnel d’Investissement du Conseil régional, en juillet 1990, Paul Chemetov et Borja Huidobro associés à l’entreprise Société Auxiliaire d’entreprises de la région parisienne sont désignés pour construire l’établissement. Ils figurent parmi les 11 équipes sélectionnées pour l’année 1990 pour le concours concepteurs-constructeurs-maintenance.

Le terrain qui leur a été attribué fait partie de la ZAC Libération, secteur qui reste à urbaniser dans cette partie située au nord-est de la ville entre le tissu pavillonnaire d’avant-guerre et la zone d’activités des Coudray. En préfiguration du futur établissement, deux antennes sont créées. La première, au sein de l’École Normale du Bourget, dont le Département est à l’époque propriétaire (devenue depuis 2014 le lycée Germaine Tillon), et la seconde, au Blanc-Mesnil, au sein du lycée professionnel Jean Moulin qui se situe juste à côté du futur lycée W-A. Mozart. Le chantier démarre sans plus tarder en octobre 1990 et oblige l’équipe lauréate et l’entreprise à tenir les délais. Une première tranche est donc livrée à la rentrée 1991 et permet à 800 élèves sur les 1200 de faire leur rentrée, complétée un an plus tard par la seconde tranche. Si le nom de Wolfgang Amadeus Mozart fut donné à ce lycée par délibération du 6 avril 1993, il le fut contre l’avis de la Commune qui avait opté pour celui de Saint-Just.

La parcelle d’une superficie de 17 000 m² se situe à l’extrémité nord de la ZAC Libération dans l’axe d’un long mail partant de la place éponyme. Située dans le périmètre du parc Jacques Duclos, elle est insérée entre le lycée Jean Moulin (J. Préveral, arch. 1971) et un espace non bâti qui sera aménagé en terrains de sports. En réponse à cet environnement en devenir au moment du concours, les architectes font le choix d’un bâtiment d’une grande simplicité.

De forme très simple, un carré composé de quatre ailes cernant une cour carrée placée autour, ce bâtiment d’enseignement général prévu pour 1200 élèves est également d’une très grande fonctionnalité. Sur deux niveaux, les salles de classes placées à l’étage sont organisées en enfilade de part et d’autre d’un couloir central éclairé naturellement par une disposition originale de la toiture. Aux quatre angles, sanitaires et escaliers se répètent.

Composée de deux pentes inversées qui se développent en spirale, la toiture déborde sur une partie seulement des façades (deux extérieures et deux intérieures) qu’elle protège des intempéries grâce à un large débord. D’une extrême blancheur, ce lycée conçu selon un système poteaux/poutres laissé apparent dans les couloirs et partiellement visible sur les façades. Au 1er étage, les poteaux ronds, sur lesquels vient se raccrocher la charpente en lamellé-collé?, confèrent au système constructif une apparence de légèreté mais aussi de lisibilité pour les usagers. Conçues avec des éléments préfabriqués en béton, les façades intérieures ont été peintes, tandis que celles extérieures ont été recouvertes de carrelage.

A la clarté des façades répond celle de la distribution, fonctionnelle voire évidente. Passé le hall d’entrée, les élèves peuvent se rendre vers les services communs (administration, foyer des élèves,) par l’intérieur ou, plus court encore, en traversant la cour pour accéder au CDI, au réfectoire et au préau couvert. Les salles de classe situées à l’étage sont organisées en enfilade de part et d’autre d’un couloir central éclairé naturellement par la disposition originale de la toiture.

Un soin particulier a été apporté aux intérieurs et plus particulièrement aux finitions, tout en cherchant à réduire le coût de maintenance de l’établissement. Les sanitaires ont ainsi été entièrement faïencés et des protections placées dans la partie basse des murs de circulation. C’est également pour une meilleure surveillance que des hublots furent percés dans les portes de circulation et des châssis vitrés dans celles des recoupements. La lumière abondante dans les couloirs comme dans les salles des cours, et la présence du bois (charpente en lamellé-collé, châssis des portes) conservé dans sa couleur naturelle, contribuent à rendre chaleureux ces espaces intérieurs et qui contrastent avec la froideur des façades extérieures.

Dès l’audition au concours, Paul Chemetov souhaite confier le 1% artistique? à l’artiste plasticienne Marie Orensanz qui a pour projet la réalisation d’une sculpture (stèle) mais également le chemin qui l’y mène afin de matérialiser le prolongement de la ville à l’intérieur du lycée. M. Orensanz a souhaité incarner cet axe dans la cour en créant un chemin formé de deux lignes parallèles en marbre blanc martelées de 3 cm d’épaisseur et de 40 cm de largeur menant à la stèle. Un double alignement d’arbres conforte ce tracé. Haute de plus de 2 mètres (2,30m x 3,50, large x 0, 40 ép, la stèle est elle aussi en marbre de carrare, matériau qu’elle affectionne et qui fait écho à la blancheur des façades. Elle est gravée de symboles de différentes disciplines, parmi lesquels figurent des symboles mathématiques, éléments plastiques à part entière qui "sont des représentations graphiques d’une pensée" (extrait de « notes explicatives », sd, arch. rég., 957W121). Sa blancheur et son matériau presque classique sont contrebalancés par l’abstraction des symboles gravés, la forme presque brute de la stèle et son expression inachevée.
Lycée au parti simple et clair, au sens propre comme au figuré et aux finitions soignées, se démarque des nombreux lycées construits durant cette période.

En 2020, par le biais de la DRAC d’Île-de-France, le ministère de la Culture a décerné à cet édifice le label "Architecture contemporaine remarquable”.

Sources et bibliographie :

Sources :
- Archives régionales d’Ile-de-France : 957W121 (1%), 957W3 (exposition conception-construction), 3W46 (jury), 770 W20, 4193W130, 4193W132, 1036W538 (planche contact, inauguration), 5W1501 à 03 (photographies de la maquette du lycée)
- Archives municipales de Blanc-Mesnil : 26W154 (ZAC Libération lycée, plans, concours)
- Archives personnelles de Paul Chemetov

Bibliographie :
- , « L’univers des formes », AMC, n° 27, dec. 1991, pp. 106-118.
- , « Lycée polyvalent au Blanc-Mesnil », AMC, n°26, nov. 1991, pp. 73-75.
- , « Lycée polyvalent Le Blanc-Mesnil », numéro spécial Une année d’architecture, déc. 1991/ jan 1992
- Région Ile-de-France, Construire en coût global, lycée 1990 en conception-construction –maintenance, sd.
- , « L’enjeu-lycée Île-de-France », Le Blanc-Mesnil, sd, brochure d’information.

Date de construction
1990-1991
Code site
0007inv59
Date de découverte ou d'enquête
2015
Auteur
Paul Chemetov et Borja Huidobro (architectes) ; Jacques Sebbag (architecte assistant) ; MArie Orensanz (scupteur)
Maitre d'ouvrage
Conseil régional d'Ile-de-France

Illustrations

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Vue depuis la cour
N° 1029598 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.5 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140473-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

La stèle (1% artistique?) et les arbres qui mènent à elle
N° 1029599 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.9 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140474-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Le couloir avec, à droite, la grande baie vitrée donnant sur le mail
N° 1029600 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.8 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140484-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Une salle de classe
N° 1029601 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.8 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140488-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Le couloir
N° 1029602 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.8 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140490-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Le préau couvert
N° 1029603 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.6 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140493-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Le préau couvert et la cour
N° 1029604 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.8 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140495-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

La stèle réalisée par l’artiste franco-argentine Marie Orensanz dans le cadre du 1% (...)
N° 1029605 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.7 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140497-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Vue du chemin encadré d’arbres qui mène vers la stèle et rappelle le mail
N° 1029606 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.6 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140501-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

Le mail depuis la ZAC Libération vers le lycée
N° 1029607 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 7 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140518-2.jpg

Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart

La façade principale
N° 1029608 - jpg - 2309 × 1732 pixels Détails
Crédits © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Dimensions 2309 × 1732 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 6.9 Mo
Date 4 janvier 2021
Fichier p1140519-2.jpg
Localisation
  • 10 avenue du Général-de-Gaulle
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    Une salle de classe
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    Le couloir avec, à droite, la grande baie vitrée donnant sur le mail
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    La stèle (1% artistique? ?) et les arbres qui mènent à elle
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    Vue depuis la cour
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    La façade principale
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    Le mail depuis la ZAC Libération vers le lycée
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    Vue du chemin encadré d’arbres qui mène vers la stèle et rappelle le mail
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
  • Le Blanc-Mesnil ; Lycée Wolfgang Amadeus Mozart
    La stèle réalisée par l’artiste franco-argentine Marie Orensanz dans le cadre du 1% artistique? ?
    © Photo Hélène Caroux / Département de la Seine-Saint-Denis, 2017
Chronologies

Dénomination

Auteurs / protagonistes

Autres protections (Le Blanc-Mesnil)