Maison, n°19-21 rue Hoche

La rue Hoche emprunte le tracé de l’ancien chemin de La Villette-Saint-Denis, ce qu’évoque son tracé légèrement sinueux. A ce titre, elle constituait jusqu’au 19e siècle un des axes supports du développement de l’ancien bourg de Pantin. En témoignent la subsistance de quelques rares maisons de bourg, qui ont généralement perdu leur enduit de plâtre et leur couverture en tuiles plates, mais qui continuent à évoquer par leur silhouette au coeur de la ville les premières phases de son développement.
Ainsi, ces deux maisons mitoyennes d’un rez-de-chaussée et un étage sont très remaniées, avec un enduit en ciment et une couverture en tuiles mécaniques récents. Mais les gabarits, les percements très irréguliers du n° 19, la porte charretière du n° 21, l’espace aveugle sous la corniche? sont autant d’indices de l’origine rurale des deux édifices. Les deux maisons ouvrent à l’arrière sur une même cour pavée, les façades sur cour sont presque aveugles. En 1909, l’architecte Demars a construit deux immeubles sur cour, parallèles à la rue, subdivisant l’espace de l’ancienne parcelle à vocation sans doute agricole. L’ensemble se présente ainsi aujourd’hui sous forme d’une enfilade de deux cours avec passage sous l’immeuble du milieu.

Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2003
Code site
055inv264
Date de découverte ou d'enquête
2003
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
maisons de bourg
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Date initiale
1800
Date de fin
1874
Servitude protection
sans objet
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Pantin)

0 | 5 | Tout afficher