N°190 : R+7, 7 travées, 7e étage en retrait. Balcons aux deux derniers niveaux. Façade en brique ocre jaune et en enduit clair. Les allèges ont des surfaces ondulées revêtues d’enduit, tandis que les trumeaux, en brique, filent sur tout le hauteur créant

Document :

N°190 : R+7, 7 travées, 7e étage en retrait. Balcons aux deux derniers niveaux. Façade en brique ocre jaune et en enduit clair. Les allèges ont des surfaces ondulées revêtues d’enduit, tandis que les trumeaux, en brique, filent sur tout le hauteur créant
N°190 : R+7, 7 travées, 7e étage en retrait. Balcons aux deux derniers niveaux. Façade en brique ocre jaune et en enduit clair. Les allèges ont des surfaces ondulées revêtues d’enduit, tandis que les trumeaux, en brique, filent sur tout le hauteur créant un rythme vertical. Les baies forment une alternance horizontale de fenêtres et de porte-fenêtres et la différence de hauteur d’allèges soulignée par les rebords de ciment composent un autre rythme. Ce rythme ondulatoire est accentué par les ferronneries à motif d’éventails. La porte d’entrée, à double battant, en fer et verre, privilégie la transparence. Cependant, la ferronnerie forme quatre panneaux remplis de volutes ondulées tout à fait originales. Cet immeuble non signé semble avoir été construit par le même architecte que le n°188, où l’on retrouve le même parti pris de rythme vertical, les surfaces ondulées et la même porte avec un encadrement différent. Ici, il est à redents. Le panneau au dessus de la porte reprend les ondulations des allèges. Un avent de ciment couronne le tout.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

N°190 : R+7, 7 travées, 7e étage en retrait. Balcons aux deux derniers niveaux. Façade en brique ocre jaune et en enduit clair. Les allèges ont des surfaces ondulées revêtues d’enduit, tandis que les trumeaux, en brique, filent sur tout le hauteur créant un rythme vertical. Les baies forment une alternance horizontale de fenêtres et de porte-fenêtres et la différence de hauteur d’allèges soulignée par les rebords de ciment composent un autre rythme. Ce rythme ondulatoire est accentué par les ferronneries à motif d’éventails. La porte d’entrée, à double battant, en fer et verre, privilégie la transparence. Cependant, la ferronnerie forme quatre panneaux remplis de volutes ondulées tout à fait originales. Cet immeuble non signé semble avoir été construit par le même architecte que le n°188, où l’on retrouve le même parti pris de rythme vertical, les surfaces ondulées et la même porte avec un encadrement différent. Ici, il est à redents. Le panneau au dessus de la porte reprend les ondulations des allèges. Un avent de ciment couronne le tout.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • immeuble n°190 rue de Paris