Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant

Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant

Poste de coupure de la Société Nord-Lumière

par Antoine Furio

La société Nord-Lumière compte parmi les cinq compagnies concessionnaires de la distribution de l’énergie électrique en région parisienne au début du XXe siècle. En charge d’un vaste secteur nord, elle engage vers 1935 une importante campagne de modernisation de ses installations sous l’égide de l’Union d’Electricité (UDE), la société mère. Aux côtés des nouveaux postes électriques de Saint-Denis-Pleyel et Asnières-Novion, un poste de coupure est construit en 1937 à Aubervilliers. Plus modeste que les autres dont la fonction est liée à l’alimentation du réseau, celui d’Aubervilliers assure un rôle de surveillance et de commandement visant à protéger le réseau électrique en cas de dysfonctionnement.
Afin de donner de la visibilité et de la cohérence à la structuration de ces équipements, les bâtiments sont marqués par une même écriture architecturale d’inspiration Moderne. Phénomène commun à la quasi totalité des compagnies d’électricité, dont l’UDE qui fait appel à G.H. Pingusson pour la construction de la centrale de Vitry, Nord-Lumière sollicite ici les architectes Lhotellier et Robin en association avec l’ingénieur Sevelec. Le tandem d’architectes originaire de Saint-Ouen s’est par ailleurs fait une spécialité des programmes industriels et particulièrement dans le domaine de l’électricité. En plus de Saint-Denis, Aubervilliers, Asnières, ils se retrouvent à Malakoff, Courbevoie, Pantin, La Courneuve, Argenteuil, et de manière générale sur tous les chantiers Nord-Lumière et Ouest-Lumière dont ils deviennent les architectes attitrés.
Pour le poste de coupure d’Aubervilliers, Lhotellier et Robin ont su utiliser les contraintes du programme pour un tirer un "parti artistique " comme le souligne Georges Braive dans un article de "La Construction moderne" en date du 4 juillet 1937. L’absence d’ouverture au second étage, rendu impossible du fait des installations électriques, est ainsi compensée par un jeu de cinq bandeaux filants ceinturant tout l’édifice et constituant en réalité le prolongement des cinq tablettes en béton armé supportant les barres d’alimentation électrique. Il en est de même des oculi basculant de style paquebot qui, allégeant la silhouette de ce monolithe de béton et briques rouges de Dizy, assurent surtout la ventilation de la galerie? des tableaux située au rez-de-chaussée et de la salle des sélecteurs du premier étage. Quant à l’ouverture centrale qui marque l’axe de composition du bâtiment, elle apporte l’éclairage naturelle dans la cage d’escalier reliant les trois niveaux. Autant de combinaisons et de principes qui se retrouvent sur les autres opérations des deux architectes et également appliquées par d’autres s’inscrivant dans le même courant architectural des années 1930-1950.
Devenu obsolète, le poste est démantelé par EDF puis reconverti en restaurant par une chaîne américaine de fastfood. Le bâtiment perd dans cette transformation sa cour et sa salle de démontage et de réparation remplacée par une verrière massive. La façade est également percée au pied de la cage d’escalier pour y aménager un passage pour automobile. Enfin de nouvelles ouvertures sont créées pour apporter de la lumière au coeur de l’édifice. Le gabarit? général n’a pas été pour autant bouleversé. La toiture-terrasse comme la partie arrière s’étirant sur la longueur de la parcelle ont été maintenues.

Date de construction
1937
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2004; 2019
Code site
001inv146
Date de découverte ou d'enquête
2004
Source
inventaire départemental
Auteur
Lhotellier Bernard et Robin Guy (architectes) ; Sevelec E. (ingénieur)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Diagnostic
Très bon état de conservation. Ce bâtiment marque le front urbain par son écriture architecturale des années 30 . Sa façade de brique peu percée exprime la fonction technique originelle du bâtiment. Il a fait l'objet d'une reconversion intéressante en restaurant, qui a préservé l'essentiel de l'existant. La façade a été percée dans l'axe pour réaliser une entrée de parking. Une extension vitrée été accolée à la façade gauche du bâtiment. Le rapport entre le volume vitré de l'extension et la façade carrée assez pleine, est plutôt harmonieux, d'autant que les membrures qui découpent le vitrage de l'extension rappellent celles de la baie centrale du bâtiment. La proportion de l'ouverture de l'entrée du parking est composée dans l'axe du carré en venant interrompre la grande baie vitrée d'origine. Une largeur d'encadrement plus faible ou un traitement en brique aurait sans doute mieux intégré l'ouverture à la façade. De même il aurait été préférable de réduire le nombre des panneaux sur l'encadrement, et de reporter les enseignes sur l'extension.

Illustrations

Aubervilliers ; Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant - Plan façade, 1937

N° 1753 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 22.1 ko
Date 5 mai 2006
Fichier 1753_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant - Façade

N° 19102 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 222.2 ko
Date 15 novembre 2007
Fichier 19102_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant - Façade latérale

Aubervilliers, 158 avenue Victor-Hugo.
N° 19103 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 182.3 ko
Date 15 novembre 2007
Fichier 19103_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant - Vue arrière

Aubervilliers, 158 avenue Victor-Hugo.
N° 19104 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 216.1 ko
Date 15 novembre 2007
Fichier 19104_pleinecran.jpg

Aubervilliers ; Poste de coupure électrique de la société Nord Lumière, actuellement restaurant - Vue générale

N° 19107 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 224.9 ko
Date 16 novembre 2007
Fichier 19107_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 158 avenue Victor Hugo
Chronologies

Dénomination

Auteurs / protagonistes