Parc Robert Ballanger

Parc Robert Ballanger

13 novembre 2018

"En 1971, la municipalité d’Aulnay-sous-Bois, sous l’impulsion de Robert Ballanger (alors député-maire) planifie la création d’un parc de 29 hectares au nord de la commune sur d’anciennes terres agricoles. Situé entre la zone industrielle Citroën et le quartier de la Rose des vents, le parc est destiné à assurer un écran de verdure entre la zone industrielle et la ville et à proposer un espace de détente aux Aulnaysiens dans un environnement qui en était dépourvu (le projet du parc départemental du Sausset ne devant intervenir qu’en 1980, soit dix années plus tard).
Le parc a été réalisé en deux tranches successives : 1ere de 1972 à 1977 (20 hectares) ; 2nde 1977-1983 (9 hectares),
L’étude paysagère a été menée en collaboration avec M. Emile Vautrin, ingénieur honoraire des jardins de la Ville de Paris.
Le parti d’aménagement paysager recompose le site en procédant à un remodelage de l’ensemble de la surface du parc. Plus d’un million de mètres cubes de remblais (issus des travaux de la gare du Nord à Paris) sont mis en œuvre pour créer des vallonnements aux pentes très variées qui permettent aux promeneurs de découvrir des points de vues remarquables.
Le "belvédère" (rond point dominant la vallée à l’est) offre une vue sur le parc qui s’étend par temps clair jusqu’au Sacré Cœur. Le point culminant du parc est situé à 80 d’altitude (soit 15 mètres au dessus du plan d’eau),
Deux entrées marquées par de larges dégagements permettent d’accèder à l’intérieur du parc (entrée des catalpas et entrée des érables) qui comprend trois grandes parties :
- à l’ouest, une zone étroite formant "plateau" entourée de plantations avec un monticule accessible par sentiers. A proximité, deux enclos avec abris rustiques révèlent la présence de quelques animaux.
- dans la partie centrale, beaucoup plus large, une pièce d’eau d’environ 3000m² enjambée par une passerelle rustique s’intègre au fond d’une vaste vallée.
- à l’est, une longue bande étroite d’envion 9 hectares est composée de petits vallonnements séparés du plateau sportif par une clôture.
Le parc se termine en impasse près du tennis de la Rose des vents.
Environ 17000 arbres ont été plantés à l’origine (bouleaux, érables, chênes, pins, cèdres…), 2000 arbustes et des essences remarquables (séquoias, liriodendrons, gleditsia) ont été dispersés ça et là par petits groupes sur les engazonnements, les places et les zones de jeux.
Les pelouses représentent 15 hectares au sein du parc". (extrait du document réalisé par Agnès Marin, paysagiste-urbaniste pour la ville d’Aulnay-sous-Bois, pp, 8-10)

Date de construction
1972-1983
Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2008
Code site
005inv186
Date de découverte ou d'enquête
2008
Source
inventaire départemental
Auteur
COLAU, Jean-Pierre (ingénieur responsable du Service espaces verts) ; Vautrin Emile (ingénieur honoraire des jardins de la Ville de Paris)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Maitre d'ouvrage
Ville d'Aulnay-sous-Bois
Lieu-dit ou quartier
Nord
Date initiale
1950
Date de fin
1999
Intérêt
intéressant
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Aulnay-sous-Bois)

0 | 5 | Tout afficher