Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie

Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie

Poudrerie impériale de Sevran, puis poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc national forestier de la poudrerie de Sevran

par Antoine Furio

Un parc forestier né de l’industrie poudrière
Le parc de la poudrerie s’étend sur près de 110 ha répartis sur les communes de Sevran, Livry-Gargan, Vaujours et Villepinte. Hérité de l’ancienne forêt de Bondy, son paysage a été fortement modelé par un siècle d’activités poudrières. Le tracé des allées, la présence des mares et des buttes de terres, comme les pavillons d’accueil ou les arcs jalonnant le site, sont ainsi autant de témoignages de ce complexe industriel d’Etat qui, de 1873 à 1973, a produit des poudres civile et militaire (tir, explosif, mines et chasses).
Réaménagé par l’Office national des forêts à partir de 1976, le site a été largement remanié pour le rendre accessible au public. 90% des bâtiments ont été détruits laissant aujourd’hui apparaître à leurs anciens emplacements autant de clairières. La trentaine de vestiges encore en place constitue néanmoins un ensemble patrimonial de qualité, unique par son alliance à l’environnement naturel, et particulièrement propice à la sauvegarde des espèces. Consacrant cette exemplarité, le parc a été classé au titre des Sites en 1994, puis intégré au réseau Natura 2000 en 2006, et enfin identifié comme Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique en 2010.
Au sud de l’emprise historique de la poudrerie environ 10 ha de terrains ne sont pas intégrés au périmètre du parc. Appartennant au ministère de la Défense, à une société HLM et quelques particuliers, ils abritent aujourd’hui des logements ainsi que le musée technique des poudres de l’Armement.

Un lieu de production et d’innovation unique en France
Parmi la dizaine de poudrerie que compta la France, celle de Sevran-Livry reste la plus emblématique. De sa création par décret de Napoléon III en 1865 jusqu’au milieu des années 1960, elle fut un haut lieu d’innovations industrielle et scientifique. Première poudrerie fonctionnant à la vapeur, elle servit de modèle à tous les autres établissements. Proche des services centraux situés à Paris, elle reçut plusieurs laboratoires d’études dont ceux de la Marine et de la Commission des substances explosives.
« Poudrerie pilote », elle fut également chargée de la mise au point des nouveaux procédés de fabrication depuis l’échantillon jusqu’aux essais semi-industriels. A la découverte de la fameuse poudre « sans fumée » en 1884, elle se dota ainsi immédiatement de lignes de productions dédiées.
L’extension progressive du site de 30 à 140 ha témoigne de cette adaptation continue des installations au développement des nouvelles variétés de poudres (types T, SD) qui se substituèrent à la primitive poudre noire. Les besoins nés de la guerre expliquent pour une autre part ces agrandissements. Lors des deux conflits, la poudrerie de Sevran-Livry fut amenée à produire mensuellement plus de 600 tonnes de poudres diverses avec un effectif de 3000 personnes.
Accueillant après-guerre une importante cartoucherie, puis la fabrication de propergols solides, le site a maintenu sa renommée jusqu’à l’ultime réforme de l’administration des poudres qui décida de sa fermeture en 1969.

La constitution d’un paysage monumental
A l’image d’autres grandes Manufactures, la conception de la poudrerie de Sevran-Livry exalte le triomphe industriel de l’Etat. En plus d’intégrer d’importantes innovations techniques, elle se distingue par une composition paysagère harmonieuse, jalonnée d’architectures souvent majestueuses.
Que ce soit pour la première campagne de réalisation, dite « en éventail », comme pour son extension, dite « linéaire », l’organisation de l’activité repose ainsi sur une répartition parfaitement symétrique des bâtiments de part et d’autre d’un axe passant par les centrales à vapeur. Les alignements d’arbres, les mares, et plus encore les merlons ou l’espacement régulier entre les bâtiments participent à créer cette ambiance singulière alors même que leur fonction première est de protéger les installations d’éventuels incidents pyrotechniques.
Cette association de principes sécuritaires et d’esthétisme préside également à la construction de nombreux bâtiments. Les doubles façades mises en œuvre sur les ateliers afin de contenir les explosions présentent ainsi des appareillages soignés de briques et de pierres, pour marquer les angles, encadrer les ouvertures ou souligner les toitures. La similitude de ces décors avec ceux d’autres édifices du site renforcent la perception d’un ensemble cohérent dont la vitrine monumentale reste le bâtiment de direction dit « pavillon? Dautriche ».

Le concepteur, Gustave Maurouard (1822-1910)
Ingénieur polytechnicien, Gustave Maurouard intègre l’administration des poudres et salpêtres en 1845. Grand expérimentateur, ses innovations vont profondément moderniser l’industrie française des poudres.
Successivement affecté à la raffinerie de Paris, puis aux poudreries de Vonges, du Bouchet, et de Metz, il y apporte plusieurs améliorations aux appareils de fabrication des poudres. Ses fours de carbonisation à cylindres mobiles sont ainsi adoptés dans tous les établissements pour leurs nombreux avantages de sécurité et de rendement.
Mais c’est à la poudrerie de Sevran-Livry, dont il est nommé directeur-constructeur en 1868, que Maurouard apporte sa plus importante contribution. Pour la première fois en France, une machine à vapeur est installée pour fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement des ateliers. Plus performant que les traditionnels moulins hydrauliques, ce procédé révolutionnaire se généralise au moment où Maurouard prend la direction du service des poudres en 1876.
Personnalité éminemment liée à l’histoire de la poudrerie de Sevran-Livry, son nom sera donné au bâtiment ayant abrité l’ancienne centrale thermique et utilisé aujourd’hui pour l’organisation d’expositions.

Poudriers, organisation et permanence d’une communauté
Les dangers inhérents à la fabrication de poudres obligeaient le personnel à une discipline des plus strictes. Du port obligatoire d’une combinaison à combustion lente et d’un couvre-nuque, à l’interdiction d’introduire son nécessaire à tabac dans les ateliers, les règles étaient nombreuses. Afin de conserver cette précieuse main d’œuvre, tout en répondant aux nécessités d’astreinte, l’administration des poudres avait édifié des logements aux pourtours du site pour ses contremaîtres, gardes-magasins et ouvriers fixes. Des terrains de sports et jardins-ouvriers étaient également mis à disposition des quelques 600 membres de l’effectif.
La famille des poudriers possédaient aussi ses propres rites visant à renforcer encore la cohésion du groupe. Parmi eux, la célébration de la Sainte-Barbe (protectrice des poudriers) dont la tradition est encore perpétuée sur le site par le musée technique de poudres de l’armement.
L’existence de cette structure? associative, comme la conservation du stade et d’une partie des logements, témoignent de la permanence d’une histoire de cette communauté poudrière sur le territoire.

Origines, érosion et transformation des constructions
Sur les 300 bâtiments que comprenait encore le site en 1960, seulement une trentaine ont été conservés. Exception des bâtiments de la Commission des substances explosives et des laboratoires de la Marine aujourd’hui disparus, il s’agît des constructions les plus emblématiques des premières années de la poudrerie. L’échantillon couvre l’ensemble des fonctions nécessaire à la production de poudres : atelier, entrepôt, magasin, logement, laboratoire, administration, force motrice etc. Malgré cette diversité, les matériaux utilisés sont globalement similaires. Si leur provenance change au fil des ans et des marchés de concession de travaux, l’on retrouve une base commune constituée de maçonneries en moellon? de calcaire et pierre meulière, de modénatures et encadrements de briques rouge et pierres de taille, et de façades en enduit tyrolien, le tout mis en œuvre avec soin et souci de composition. Les fermes et charpentes principalement réalisées en bois et plus occasionnellement en métal forment selon les besoins des toitures à longs pans, en croupe ou à la Mansart, couvertes de tuiles mécaniques, zinc ou ardoises. Il s’agît en somme d’une architecture académique, entre rationalité constructive et représentation, qui puise ses origines dans l’architecture savante des Manufactures d’État et du Génie militaire.
Davantage utilisées dans l’entre-deux-guerres, les structures métalliques sont employées pour le montage de hangars et dépôts dont trois exemples ont été préservés. Quant au béton armé, dont l’usage s’est répandu à l’ensemble des programmes de construction à partir des années 1930, on le rencontre aujourd’hui sur des murs de protection, un ancien transformateur ou l’ancien bâtiment de mécanographie. Celui-ci, comme l’ancienne caserne d’infanterie, un laboratoire d’essais ou l’ancienne salle des machines ont été transformés dans les années 1990 pour recevoir logements, salle de conférence ou centre de loisirs.

SHD, Centre des archives de l’armement et du personnel civil ; SHD, archives du Service des poudres et salpêtres, série 11 W ; SHD, archives de la Comission d’exépriences du service des poudres de Sevran-Livry, 10 W 93 à 153 Bibliothèque de l’Ecole polytechnique, fonds Gustave Maurouard ; Musée technique des poudres de l’Armement - René Amiable

Date de construction
1870; 1872; 1875; 1880; 1882; 1884; 1912; 1939
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2018
Code site
071inv014
Date de découverte ou d'enquête
2004
Destination successive
parc national forestier de la poudrerie de Sevran
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Protection Monument Historique
Site classé par décret du 21 avril 1994
Parties constituantes
atelier de fabrication; atelier de réparation; bâtiment administratif d'entreprise; entrepôt industriel; hangar industriel; laboratoire; logement de contremaître; logement d'ouvriers; logement patronal; magasin industriel; salle des machines; vestiaire d'usine; écurie; stade; caserne

Illustrations

0 | 50 | Tout afficher

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancienne écurie (32)

Construit en 1917, ce garage pour véhicules automobiles est utilisé comme étables pour les animaux (...)
N° 1027512 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 184.3 ko
Date 29 août 2012
Fichier sevran_mai12_064vgn.jpg

Livry-Gargan ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien laboratoire (15)

Façade principale de la première tranche de construction du laboratoire. On retrouve les décors (...)
N° 1027753 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 166.1 ko
Date 24 septembre 2012
Fichier sevran_sept2012_068vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de bureaux et de logement dit Dautriche (1)

L’aile orientale du bâtiment Dautriche regroupait des bureaux en rez-de-chaussée et les logements (...)
N° 1027755 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 134.6 ko
Date 24 septembre 2012
Fichier sevran_2012_632vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de la carbonisation (2)

Vue du bâtiment de la carbonisation depuis le pignon ouest.
N° 1027500 - jpg - 990 × 658 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 990 × 658 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 222.4 ko
Date 29 septembre 2012
Fichier sevran_mai12_109vgn.jpg

Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien vestiaire de la porte Est (27)

Ce vestiaire-douche est construit en 1939 au niveau de l’entrée Est alors récemment créée. Il (...)
N° 1027507 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 232 ko
Date 29 septembre 2012
Fichier sevran_juin12_098vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien dépôt de poudre (17)

Construit entre 1868 et 1872, le dépôt n°35 est un des derniers bâtiments de production de la (...)
N° 1027509 - jpg - 990 × 658 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 990 × 658 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 279.3 ko
Date 29 septembre 2012
Fichier sevran_mai12_201vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de bureaux et de logement dit Dautriche (1)

Façade arrière du bâtiment Dautriche depuis le jardin. Jardin paysager, s’appuyant sur la (...)
N° 1027522 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 199.9 ko
Date 29 septembre 2012
Fichier sevran_2012_649vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de bureaux et de logement dit Dautriche (1)

L’aile ouest du bâtiment Dautriche, au premier plan, était initialement dédiée aux poudriers et aux (...)
N° 1027523 - jpg - 860 × 665 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 860 × 665 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 189.8 ko
Date 29 septembre 2012
Fichier sevran_2012_715vgn.jpg

Livry-Gargan ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien laboratoire (15)

Façade arrière de l’extension du laboratoire datant du début du XXe siècle. Les aménagements (...)
N° 1027752 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 213.1 ko
Date 24 octobre 2012
Fichier sevran_sept2012_012vgn.jpg

Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien hangar pour casiers (23)

La construction de ce hangar est directement liée aux extensions de la poudrerie réalisées durant (...)
N° 1027515 - jpg - 880 × 585 pixels Détails
Crédits Photo Laurent Desmoulins (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 880 × 585 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 247.9 ko
Date 29 octobre 2012
Fichier sevran_2012_852vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de bureaux et de logement dit Dautriche (1)

L’entrée initiale de la poudrerie s’effectuait par le passage sous ce proche contiguë des locaux (...)
N° 1027754 - jpg - 896 × 672 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 896 × 672 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 259.1 ko
Date 24 mai 2018
Fichier p1050501_vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan d’ensemble du bâtiment de la direction dit Dautriche, 1866-1870 (1)

Édifié en 1872, ce bâtiment constitue la "vitrine" de la poudrerie. Composé de trois corps, il (...)
N° 1027756 - jpg - 976 × 719 pixels Détails
Crédits (c) Collections Ecole Polytechnique / Musée technique des poudres de l'Armement
Dimensions 976 × 719 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 108.7 ko
Date 24 octobre 2018
Fichier pl_2-vgn.jpg

Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan d’ensemble de 1888

N° 1027765 - jpg - 1052 × 700 pixels Détails
Crédits Crédits non renseignés
Dimensions 1052 × 700 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 343.3 ko
Date 25 octobre 2018
Fichier dscf7665_vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan d’un dépôt de poudre, 1866-1870 (17)

Utilisé à ses débuts comme dépôt de poudre à lisser, le bâtiment reçoit d’autres affectations au gré (...)
N° 1027766 - jpg - 954 × 691 pixels Détails
Crédits (c) Collections Ecole Polytechnique / Musée technique des poudres de l'Armement
Dimensions 954 × 691 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 145 ko
Date 25 octobre 2018
Fichier pl_72_vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan du bâtiment de la force motrice dit Maurouard, 1866-1870 (16)

Cette planche présente l’élévation de la salle des machines (à gauche) et de la salle des (...)
N° 1028935 - jpg - 723 × 1017 pixels Détails
Crédits (c) Collections Ecole Polytechnique / Musée technique des poudres de l'armement
Dimensions 723 × 1017 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 93.8 ko
Date 26 mars 2020
Fichier 1-2.jpg

Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan d’ensemble de 1866-1870

N° 1028936 - jpg - 950 × 784 pixels Détails
Crédits (c) Collections Ecole Polytechnique / Musée technique des poudres de l'armement
Dimensions 950 × 784 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 155 ko
Date 26 mars 2020
Fichier 2vgn-2.jpg

Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien atelier de poudre (22)

Le bâtiment dit de la cartoucherie avant sa transformation dans les années 1975. L’édifice (...)
N° 1028937 - jpg - 709 × 505 pixels Détails
Crédits (c) Musée technique des poudres de l'armement
Dimensions 709 × 505 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 101.9 ko
Date 26 mars 2020
Fichier 9bvgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - distribution de la force motrice aux ateliers, 1866-1870

Le bâtiment de la force motrice situé au centre alimente à l’aide de câbles télodynamiques les (...)
N° 1028938 - jpg - 764 × 1041 pixels Détails
Crédits (c) Collections Ecole Polytechnique / Musée technique des poudres de l'armement
Dimensions 764 × 1041 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 134.7 ko
Date 26 mars 2020
Fichier 15vgn.jpg

Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan du bâtiment de la force motrice dit Boris, 1945 (21)

Le bâtiment possédait encore en 1945 sa chaufferie et sa cheminée toutes deux placées à (...)
N° 1028939 - jpg - 1034 × 677 pixels Détails
Crédits (c) Service Historique de la Défense/CAAPC
Dimensions 1034 × 677 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 71.4 ko
Date 26 mars 2020
Fichier 23vgn.jpg

Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan de la cartoucherie, 1951 (22)

N° 1028940 - jpg - 1197 × 704 pixels Détails
Crédits (c) Service Historique de la Défense/CAAPC
Dimensions 1197 × 704 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 129.4 ko
Date 27 mars 2020
Fichier 8vgn.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan du bâtiment de la force motrice dit Maurouard, 1866-1870 (16)

Plan de l’intérieur de la salle des machines comprenant la machine à balancier. La salle a été (...)
N° 1028941 - jpg - 755 × 1042 pixels Détails
Crédits (c) Service Historique de la Défense/CAAPC
Dimensions 755 × 1042 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 136.4 ko
Date 27 mars 2020
Fichier 18vgn.jpg

Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - plan chronologique de localisation des bâtiments

Chaque numéro figurant sur le plan renvoie à une ou plusieurs photographies de (...)
N° 1028958 - jpg - 1049 × 681 pixels Détails
Crédits (c) Atelier B / Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1049 × 681 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 553.9 ko
Date 24 avril 2020
Fichier plan_poudrerie.jpg

Sevran ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - Cartoucherie Grossetête

N° 1028992 - jpg - 833 × 623 pixels Détails
Crédits Crédits non renseignés
Dimensions 833 × 623 pixels
Résolution 0.5 Mpx
Poids 102 ko
Date 11 mai 2020
Fichier cartoucherie_b-3.jpg

0 | 50 | Tout afficher

Type d’étude et de recherche

Localisation
  • Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancienne entrée de la poudrerie dite des Sablons (30/31)
    Entrée de la poudrerie aménagée en 1884, celle-ci s’organise autour d’une cour pavée flanquée de deux pavillons symétriques à usage de logement, vestiaire, réfectoire et écurie. L’ensemble constitue aujourd’hui l’entrée principale du parc.
    Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Auteurs / protagonistes

Protections documentées
Nom d’usage : Parc forestier de la poudrerie de Sevran
Mode : classement Sites
Date de mise en place : 1994/04/21
Objet de la protection : Bâtiments de la poudrerie et parc.
Autres protections (Vaujours)

Autres protections (Villepinte)