SOPAGRA

SOPAGRA

Le site se structure? autour des ateliers de fabrication qui ocupent la plus grande superficie. Les ateliers se présentent sous la forme de cinq ateliers successifs, à structures bois et remplissage en briques rouges sur soubassement en meulière. Le logement qui se compose de deux ensembles accolés en R+1 est en briques et toit terrasse. Une halle béton avec un toi en voute est accolée perpendiculairement au logement. Zone industrielle du quai du Châtelier. L’usine de radium de l’île Saint-Denis semble être la plus importante sur le territoire national au début du 20e siècle. Fermée pour cause de pollution. Extrait d’un dossier sur le radium publié dans l’Illustration du 24 mars 1922 : "Ce sont les minerais de Madagascar et ceux du Portugal que l’on trait à l’usine de l’île Saint-Denis, la plus importante, croyons nous, des deux grandes usine françaises de radium. Une première usine fut fondée vers 1904 par M. Armet-de-l’Isle, à Nogent-sur-Marne où elle fonctionne toujours. La difficulté de se procurer du minerai, l’importance des capitaux à mettre en oeuvre, limitaient la production. Le docteur Henri de Rotschild, entrevoyant déjà l’avenir thérapeutique du radium et ne pouvant s’en procurer en quantités suffisantes pour l’étudier sérieusement, résolut d’en fabriquer lui-même. Il créa d’abord une petite usine d’essai pour expérimenter les méthodes nouvelles de fabrication de A. Muguet. Encouragé par les résultats, il édifiait bientôt une usine modèle où l’on a utilisé les données de l’expérience fournies par plusieurs années d’exploitation de cette industrie toute nouvelle. L’usine, conçue et installée par A. Muguet qui en est le directeur, s’élève sur les bords de la Seine où elle occupe une surface bâtie d’environ 4000 m². Comme la plupart des usines de produits chimiques, elle manque de pittoresque. On y aperçoit surtout des cuves ou des jarres d’acide. Mais elle nous montre de façon tangible, toujours amusante, la disproportion formidable entre le cube des matériaux mis en oeuvre et le poids minuscule de la marchandise produite. Voici le hall de broyage où le minerai est réduit en poudre grossière. Des milliers de sacs de cinquante ou soixante kilos. Il en sortira quelques grammes de sel de radium. Puis une centaine de cuves et ça et là des filtres. Quelques hommes suffisent pour manoeuvrer les robinets, préparer les solutions. Plusieurs cuves resplendissent d’un liquide jaune d’or : c’est une solution d’urane, dernier élément éliminé. Les opérations préliminaires durent de huit à dix jours et pour traiter quatre cents tonnes de minerai et produire au maximum un gramme de bromure de radium, l’usine de l’Ile-Saint-Denis emploie mille tonnes de matiéres premiéres, non comprises, mille tonnes de charbon. Il faut donc, pour obtenir cette pincée de sel, mettre en oeuvre 1500 tonnes, soit le chargement de 500 wagons". Cf la qualité des charpentes bois des ateliers de productions.

Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
14/03/2003
Code site
039inv010
Date de découverte ou d'enquête
2003
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
fabrique de radium
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Lieu-dit ou quartier
ZA du Châtelier
Parties constituantes
atelier de fabrication ; entrepôt ; aire de stockage ; logement
Date initiale
1900
Date de fin
1924
Intérêt
très intéressant
Diagnostic
Mauvais état de conservation.

Illustrations

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4978 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4978_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4979 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4979_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4980 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4980_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4981 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4981_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4982 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4982_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4983 - jpg - 450 × 600 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 450 × 600 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4983_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 4984 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 19 mai 2006
Fichier 4984_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 13366 - jpg - 600 × 480 pixels Détails
Crédits Phot. L. Desmoulins © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 480 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 25 mai 2007
Fichier 13366_pleinecran.jpg

SOPAGRA - L’Ile-Saint-Denis

N° 13367 - jpg - 600 × 479 pixels Détails
Crédits Phot. L. Desmoulins © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 479 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 25 mai 2007
Fichier 13367_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 17 quai du Châtelier
Chronologies

Autres protections (L'Ile-Saint-Denis)