Saint-Léger

Saint-Léger

A-En 834, les Miracula sacti Dionysii mentionne la "villa qua Wasconis dicitur". En 832, lors du partage des biens de l’abbaye, l’abbé Hilduin cède aux moines plusieurs villae dont Vuasconem villam. En 862, Charles le Chauve confirme à ces derniers la possession de Wasconevilla. En 1125, la dîme et le cimetière de Saint-Léger figurent dans un dénombrement des biens que Matthieu le Bel détenait de l’abbaye, "decima (...) et atrium? sancti Leodegarii de Gassenvilla". En 1183, le pape Lucius III confirme à l’abbaye la possession de Saint-Léger. Au 13e siècle, l’église devient une station de la procession des moines le jour de la Saint-Marc. Le village a disparu à la fin du 17e siècle ; quant à l’église, en 1697, elle est "totallement en ruine ; (...) il ny restoit que quelques parties de murs de huit à neuf pieds de hauteur, penchans et de nulle valeur ; le reste étant tombé jusqu’à la fondation, le dedans ainsi que le pourtour d’icelle comblé d’immondices". L’église est encore figurée sur le "Plan du terroir de St Denis en France" d’Inselin (1708), avec le toponyme Mazure S. Léger, mais n’apparait plus sur la carte de Delagrive (1740).
B-Les vestiges de deux sarcophages en plâtre ont été observés dans la coupe d’une tranchée en 1981. Trois fosses d’inhumations anthropomorphes sont antérieures aux sarcophages. Ces sépultures sont attribuables au Haut Moyen Age. Une excavation non-identifiée a également été mise au jour et semble plutôt datable de l’époque mérovingienne. Les sépultures n’ont pas livré de mobilier ; seuls quelques tessons de granuleuse ont été collectés dans les fosses d’inhumation. De la structure? excavée sont issus plusieurs tessons du Haut Moyen Age, dont un tesson mérovingien décoré d’une molette à frise d’oves. De la céramique? des 13e-14 siècles a été collectés dans les remblais de surface, en particulier un coquemar funéraire du 14e siècle.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
17/03/2004
Code site
066s005
Date de découverte ou d'enquête
1981
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
structuré
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation et extension connues
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/500
Nature du site
enfoui
État actuel
conservé
Structures
inhumation (5)
Présence de mobilier
True
Contexte mobilier
associé aux structures
Chronologie début
Haut Moyen Age
Chronologie fin
Epoque moderne
Datation initiale
501
Datation finale
1697
Qualification datation initiale
création au plus tôt
Qualification datation finale
terminus ante quem

Illustrations

"Plan du terroir de St.Denis en France et des paroisses de la Chapelle, d’Aubervilliers, de la Cour-neuve, de Stains, de Pierrefitte, de Villetaneuse, d’Epinay et St.Ouën" (détail)

"Plan du terroir de St.Denis en France et des paroisses de la Chapelle, d’Aubervilliers, de la (...)
N° 900 - jpg - 600 × 449 pixels Détails
Crédits © Bibliothèque nationale de France
Dimensions 600 × 449 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 12 juillet 2004
Fichier 900_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 71-73 rue Clovis Hughes ; 3 rue de Montmagny
  • 71-73 rue Clovis Hughes ; 3 rue de Montmagny