Société française des carburants

Société française des carburants

En 1925, la Société française des carburants ouvre un dépôt dans la zone industrielle des docks. Elle occupe un terrain de plusieurs hectares de part et d’autre de la rue Pierre sur les communes de Clichy et de Saint-Ouen où elle succède à la Compagnie parisienne de voitures l’Urbaine. Le site est progressivement délaissé et seuls quelques réservoirs sont aujourd’hui utilisés par le groupe Total. A court terme le site devrait totalement être délaissé et les terrains réaffectés au projet de requalification de la zone.
Le bâtiment s’élevant sur trois niveaux présente une ossature béton hourdie de briques. Prévoyant la construction d’une éventuelle surélévation, un toit terrasse fut préféré à une autre forme de couvrement. La façade principale comme la façade sur cour se compose de cinq travées à trois ouvertures, exception faite de la partie centrale qui accueille la cage d’escalier. Toute la partie supérieure de l’édifice est entourée par un épais bandeau strié en ciment blanc. La partie basse est traitée avec un enduit de ciment lisse? tandis que les deux étages sont recouverts de crépi.

Date de construction
1925
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
01/08/2005
Code site
070inv051
Date de découverte ou d'enquête
01/08/2005
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
dépôt de carburants
Auteur
Lagneau Louis (architecte)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Lieu-dit ou quartier
les Docks
Parties constituantes
bâtiment administratif ; réservoirs
Date initiale
1925
Date de fin
1949
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Notices liées

Notices liées