Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France

Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France

Succursale de la Banque de France ; actuellement succursale départementale de la Banque de France

11 novembre 2018 , par Hélène Caroux

En 1884 ouvre à Saint-Denis, le premier bureau auxiliaire de la Banque de France de la banlieue de Paris (1). Installé tout d’abord dans un petit immeuble rue de la République, il déménage en 1897 dans une vaste demeure réaménagée pour les circonstances puis agrandie dans les années 1900 et enfin en grande partie reconstruite quinze ans après.

La création du premier bureau auxiliaire de la banlieue parisienne à Saint-Denis
C’est le 22 mars 1883, que, sur proposition du Conseil de régence de la Banque de France, il est décidé d’établir à Saint-Denis un bureau auxiliaire. Le choix de cette ville n’est pas anodin. Accessible par la voie de chemin de fer et proche du canal Saint-Denis, le site permet de desservir d’autres villes en pleine expansion comme Saint-Ouen ou Aubervilliers et son caractère industriel garantit la présence d’enjeux financiers importants. Dans le nord-est parisien, il faudra attendre une quinzaine d’années pour que des établissements similaires s’ouvrent, tout d’abord à Pantin (en 1899, 055inv072) puis à Saint-Ouen.
A Saint-Denis, le bureau est installé dans un immeuble situé au n°58 rue Compoise, actuelle rue de la République, c’est-à-dire en plein centre ville, sur l’axe commerçant qui relie la gare à la basilique. Il ouvre ses portes le 21 janvier 1884. Cependant, sept ans après, industriels et notables de Saint-Denis interviennent auprès de la Banque de France afin de demander la transformation du bureau auxiliaire en succursale (2). Cette modification de statut allait ainsi permettre d’effectuer un plus grand nombre d’opérations (versements provenant de la Seine-et-Oise, possibilités de financements plus grandes...). Parallèlement, la Banque de France cherche un nouvel endroit pour y implanter le bureau auxiliaire, l’immeuble qu’il occupe étant en mauvais état et devenu trop étroit.

L’implantation du bureau auxiliaire rue Catulienne
Le nouveau site choisi par la Banque de France est une demeure située 2, 4 rue Catulienne (3) qui présente de nombreux avantages. Implantée dans un secteur calme et préservé par l’industrie, cette maison se trouve également à proximité de la gare, du canal et de son ancienne adresse rue Compoise. La vaste parcelle qui entoure la maison répond de plus aux exigences de sécurité et offre des possibilités d’extension importante puisque sur près de 2 000 m² de terrain que comprend la parcelle, seuls 405 m² sont construits. Ces derniers se répartissent entre la maison principale, une petite maison de deux niveaux destinée au concierge et des remises et écuries situées au fond du jardin. Acquise par la Banque de France en août 1897 à Mme Dupré-Bazin dont la famille possédait également la maison située au 5 rue Catulienne (066inv130), elle ouvre ses portes en octobre 1897.

Du bureau auxiliaire à la succursale
L’installation du bureau auxiliaire dans cette maison n’entraîna que peu de travaux, les plus importants recensés dans les documents d’archive semblent avoir été la pose d’un dallage en mosaïque de marbre réalisé par l’entreprise dyonisienne Guilbert-Martin. En terme d’aménagement intérieur, on trouve au rez-de-chaussée le hall du public, la galerie? des recettes, la caisse et la comptabilité tandis que les logements du directeur et du caissier sont placés aux 1er et 2e étages. Le suivi de ces travaux est confié à Jules Moulin, architecte local choisi par la Banque de France comme il est d’usage mais exerçant sous la direction de l’architecte en chef de la Banque de France, Henri Rolland.
En 1899, en application de la loi du 17 novembre 1897 portant renouvellement des privilèges et sur la base des chiffres des bénéfices réalisés par le bureau auxiliaire, ce dernier fait partie des dix-huit bureaux en France – et le seul de la région parisienne – à accéder au statut de succursale. Cette accession n’entraina cependant aucune modification architecturale, la maison acquise présentait déjà de nombreux points communs avec la typologie architecturale des succursales qu’avait définie l’architecte en chef de la Banque de France Gabriel Crépin une trentaine d’années plus tôt : plan rectangulaire, rythme régulier des percements, lucarnes à fronton-pignon…

L’agrandissement sur cour en 1906
Avec l’augmentation des opérations « dans des proportions considérables », la venue d’une clientèle toujours plus nombreuse et une distribution des espaces qui ne répond plus aux besoins, un agrandissement s’impose. Celui-ci consiste en la construction d’une aile de 360 m², symétrique au pavillon? du concierge sur cour afin d’y accueillir la galerie des recettes. Accessible depuis la cour, elle communique également avec le bâtiment principal au sein duquel le hall du public et la comptabilité ont été agrandis. Si l’aile nouvellement construite reprend certains éléments de la modénature? de la façade principale comme la corniche? à modillons ou le chaînage? d’angle, en revanche, elle se caractérise par une succession de onze baies en plein cintre qui éclairent la galerie des recettes. Ce choix, ainsi que la façade traitée en refends, est caractéristique de nombreux bureaux et succursales construits à cette époque par la maison mère et dont Alphonse Defrasse est le nouvel architecte en chef depuis 1897. C’est également à cette occasion que la clôture d’origine est légèrement modifiée afin de s’inscrire dans la continuité de la nouvelle façade sur rue et signaler clairement cet établissement par la pose notamment sur les murs pleins de deux plaques gravées « Banque de France » (5). Le portail extérieur est lui aussi remanié. Bien que toujours placé dans l’axe de la façade, il est enrichi d’un linteau? sculpté et orné d’une plaque en marbre.

Un agrandissement insuffisant au lendemain de la Première Guerre mondiale
Ville industrielle prospère, Saint-Denis est marquée dans les années 1910 par l’extension d’anciens établissements (Delaunay Belleville, Hotchkiss) et l’installation de nouvelles sociétés (Forges de la Fournaise, aciéries de Longwy, fonderies de l’Ourcq...). La succursale voit le chiffre total des opérations quintupler, passant de 91 427 francs à 496 505 francs entre 1910 et 1919, et son rayon d’action dépasser largement le territoire de Saint-Denis, incluant de nombreuses villes avoisinantes comme Epinay-sur-Seine, Pierrefitte, Stains... (6). Malgré les agrandissements effectués en 1906, les locaux se révèlent une quinzaine d’années plus tard encore une fois insuffisants.
Cette fois, le programme élaboré vise non seulement à prendre en compte la situation actuelle mais aussi le développement à venir de la ville : multiplication du nombre de guichets, augmentation de la superficie de plusieurs locaux (comptabilité, galerie des recettes, salle des archives, coffres), nouveaux espaces dédiés à la vérification des billets, à l’opération de la chambre de compensation, .... Enfin, ce projet tient compte de la très importante superficie des terrains qui est encore disponible puisque sur les 5 281 m² de superficie totale, seuls 740 m² sont couverts par des bâtiments (7). C’est Paul Moulin qui sera en charge du suivi du projet après le décès de son père en 1907 à l’appui des plans dressés par A. Defrasse.

Une succursale à l’image des modèles de la Banque de France : reconstruction et agrandissement dans les années 1920.
Si l’extension réalisée en 1906 ne concernait qu’une petite partie du bâtiment, celle de 1920 va profondément transformer les bâtiments existants tout en restant dans l’esprit des plans-types des succursales créées dans les années 1870. L’aile droite et la partie centrale sont reconstruites, de nouveaux bâtiments élevés à l’arrière et l’aile gauche surélevée d’un étage. Les pentes de toits sont également modifiées consécutivement à la suppression du 2e étage, le toit à quatre versants est ainsi remplacé pour un toit en pavillon et les lucarnes à fronton par des œils-de-bœuf. De même, les façades sont remaniées au rez-de-chaussée en prenant comme modèle l’aile édifiée en 1906 (ouvertures en plein cintre et refends) ou en coiffant les baies du premier étage de frontons triangulaires. La galerie des recettes, déplacée dans l’aile droite est en partie éclairée par une verrière zénithale. Le bâtiment central comprend le hall du public composé d’une série de guichets placés en demi cercle et précédés d’une longue galerie de 40 m qui communique d’une part avec la galerie des recettes et les escaliers menant au sous-sol et d’autre part avec différents bureaux (cabinet du directeur, secrétaires, contrôleur). A l’arrière et au sous-sol, c’est-à-dire dans les parties les moins exposées au public, sont placées la salle de travail, de comptabilité, la salle des coffres et les archives. Enfin, aux étages, sont logés l’appartement du directeur et celui du caissier. Formant dorénavant un plan en U, la « nouvelle » banque se distingue dorénavant et radicalement des maisons environnantes et affiche clairement tant d’un point de vue architectural que fonctionnel son statut d’établissement bancaire.

La Banque de France après 1927
A notre connaissance, aucune modification majeure ne fut apportée à cette succursale depuis sa reconstruction dans les années 1920. A la mort de Paul Moulin, survenue brutalement en 1927, le suivi des travaux fut confié à Henri Grosmèche, collaborateur de la famille Moulin, puis à Jack Moulin, le fils de Paul, jusqu’en 1967. Succèderont à cette fonction Henri Cellerin, Jean-François Kindermans (1991-2010) et enfin Emmanuel Kuhn (2010-) (10). Tandis qu’est prévue au sein de cette succursale une évolution de ces activités, il est envisagé pour fin 2017, l’installation par la Banque de France de son centre fiduciaire dans des anciens locaux de l’usine Babcock à La Courneuve où sera traité et recyclé l’ensemble des pièces et des billets de la région Ile-de-France.

Notes de bas de pages
1. Lettre de la Banque de France au Préfet de la Seine, sd., Archives de la Banque de France, 10699101, boite 12.
2. Lettre M. Delaunay-Belleville et A. Foucher à Monsieur le gouverneur de la Banque de France à Paris, 6 mars 1891, signée par une vingtaine d’industriels et de notables dyonisiens. Archives de la Banque de France, 1069199101, boite 12.
3. Immeuble de Mme Bazin-Dupré, planche n°7, Archives de la Banque de France (sc), 1906
4. Lettre du Contrôleur général à Monsieur le Gouverneur, Agrandissement et transformation de la Succursale de Saint-Denis, 3 juillet 1906, Archives de la Banque de France, 10691198918, boite 18
5. Lettre (signature illisible) à Monsieur le gouverneur, Agrandissement de la succursale de Saint-Denis, le 29 novembre 1920. Archives de la Banque de France, cote 10691198918, boite 18.
6. Le contrôleur général, Agrandissement de la succursale de Saint-Denis, 29 novembre 1920, p. 1, Archives de la Banque de France, cote 10691198918, boite 18.
7. Banque de France, Architectes de la Banque de France Saint-Denis, extrait de la base de données.Phar de la Banque de France.

Sources :
- Archives de la Banque de France, 1069198918, boite 18 ; 1069199101, boîte 22, 1060200001, boite 110, 2202199001, boites 183 à 185.

Date de construction
1897 (ouverture) ; 1906 (extension) ; 1920 (extension)
Date de rédaction
2013
Date de découverte ou d'enquête
2011
Auteur
Moulin Jules (architecte d’execution) ; Moulin Paul (architecte) ; Grosmèche Henri (architecte) ; Defrasse Alphonse (architecte de la Banque de France)
Maitre d'ouvrage
Banque de France

Illustrations

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France

N° 1027143 - jpg - 1111 × 596 pixels Détails
Crédits © Photo Guy Bréhinier / Département de la Seine-Saint-Denis, 2014
Dimensions 1111 × 596 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 132.4 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31022bd.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - immeuble Bazin-Dupré

Saint-Denis, la Banque de France, immeuble Bazin Dupré-rue Catuliennne, avant (...)
N° 1027149 - jpg - 2434 × 2020 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés - planche n°7, Archives de la Banque de France (sc)
Dimensions 2434 × 2020 pixels
Résolution 4.9 Mpx
Poids 804.1 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31210.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -façade principale après l’extension de 1906

N° 1027145 - jpg - 2297 × 1521 pixels Détails
Crédits Carte postale © Archives Départementales de Seine-Saint-Denis -2FI435
Dimensions 2297 × 1521 pixels
Résolution 3.5 Mpx
Poids 397 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31026.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France

Façade principale dressée par Paul Moulin, architecte en 1922
N° 1027146 - jpg - 1035 × 628 pixels Détails
Crédits Archives de la Banque de France
Dimensions 1035 × 628 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 122.3 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31213bd.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - façade principale aile gauche 1925

N° 1027148 - jpg - 1510 × 1120 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 1510 × 1120 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 413.2 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31211bd.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - façade arrière depuis le jardin en 1925

N° 1027154 - jpg - 796 × 544 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 796 × 544 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 88.3 ko
Date 25 juin 2018
Fichier saint_denis-1925-jardin_.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - cour et façade principale en 1925

N° 1027150 - jpg - 3185 × 2228 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 3185 × 2228 pixels
Résolution 7.1 Mpx
Poids 916.1 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31212.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -Bureau et hall en 1925

N° 1027152 - jpg - 761 × 560 pixels Détails
Crédits Crédits non renseignés
Dimensions 761 × 560 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 101.5 ko
Date 25 juin 2018
Fichier saint_denis-1925-bur_et_hall.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -la galerie des recettes en 1925

N° 1027153 - jpg - 778 × 561 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 778 × 561 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 75.1 ko
Date 25 juin 2018
Fichier saint_denis-1925-galerie_recettes.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -la salle des coffres en 1925

N° 1027155 - jpg - 757 × 560 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 757 × 560 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 65.8 ko
Date 25 juin 2018
Fichier saint_denis-1925-salle_des_coffres.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -les vestiaires en 1925

N° 1027156 - jpg - 751 × 560 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 751 × 560 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 72.7 ko
Date 25 juin 2018
Fichier saint_denis-1925-vestiaires.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -façade principale-angle droit.

N° 1027151 - jpg - 1908 × 1943 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 1908 × 1943 pixels
Résolution 3.7 Mpx
Poids 695.5 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31209.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -hall public en 1970

N° 1027157 - jpg - 797 × 536 pixels Détails
Crédits Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
Dimensions 797 × 536 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 78.3 ko
Date 25 juin 2018
Fichier saint_denis-1970-hall_public1.jpg

Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France

Plan du rez-de-chaussée dressé par Alphonse Defrasse architecte en 1923
N° 1027147 - jpg - 561 × 774 pixels Détails
Crédits Archives PHAR de la Banque de France
Dimensions 561 × 774 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 100 ko
Date 25 juin 2018
Fichier 31214bd.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 2-4 rue Catulienne
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France
    © Photo Guy Bréhinier / Département de la Seine-Saint-Denis, 2014
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - immeuble Bazin-Dupré
    Saint-Denis, la Banque de France, immeuble Bazin Dupré-rue Catuliennne, avant 1906.
    Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés - planche n°7, Archives de la Banque de France (sc)
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -façade principale après l’extension de 1906
    Carte postale © Archives Départementales de Seine-Saint-Denis -2FI435
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France
    Façade principale dressée par Paul Moulin, architecte en 1922
    Archives de la Banque de France
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - façade principale aile gauche 1925
    Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - façade arrière depuis le jardin en 1925
    Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France - cour et façade principale en 1925
    Cliché PHAR-BdF- tous droits réservés
  • Saint-Denis ; Succursale de la Banque de France ; succursale départementale de la Banque de France -Bureau et hall en 1925