Suite d’immeubles de styles et de gabarits différents allant de R+1 à R+4, sans qualité architecturale et formant un front bâti irrégulier. A l’exception du n°130 occupé par un hôtel : R+4 6 travées, toit à 2 pans de pentes différentes, pignons enduit e

Document :

Suite d’immeubles de styles et de gabarits différents allant de R+1 à R+4, sans qualité architecturale et formant un front bâti irrégulier.
A l’exception du n°130 occupé par un hôtel : R+4 6 travées, toit à 2 pans de pentes différentes, pignons enduit e
Suite d’immeubles de styles et de gabarits différents allant de R+1 à R+4, sans qualité architecturale et formant un front bâti irrégulier.
A l’exception du n°130 occupé par un hôtel : R+4 6 travées, toit à 2 pans de pentes différentes, pignons enduit et façade sur rue en brique polychrome : motifs rouges sur fond jaune : frise géométrique sur les trumeaux des 3e et 4e étages, sur les linteaux des 1er, 2e et 4e étage et en corniche? ? ou elle évoque des modillons. Frises de céramique? ? polychrome et en relief entre les linteaux des baies du 4e étage représentant du lierre. Ce même motif est repris par les ferronneries. La porte d’entrée cintrée, en fer et verre, est encadrée d’une frise de briques vernissées polychrome dans les tons de brun et de jaune. Le hall est orné d’une mosaïque de marbre à motif floral très stylisé, et de stucs sur le plafond. Plaque sur la façade : A. L’HABITANT ET SARRET Architectes Paris 1913.
Cet immeuble bénéficie de la perspective offerte par le débouché de la rue du garde chasse.
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Suite d’immeubles de styles et de gabarits différents allant de R+1 à R+4, sans qualité architecturale et formant un front bâti irrégulier.
A l’exception du n°130 occupé par un hôtel : R+4 6 travées, toit à 2 pans de pentes différentes, pignons enduit et façade sur rue en brique polychrome : motifs rouges sur fond jaune : frise géométrique sur les trumeaux des 3e et 4e étages, sur les linteaux des 1er, 2e et 4e étage et en corniche? ou elle évoque des modillons. Frises de céramique? polychrome et en relief entre les linteaux des baies du 4e étage représentant du lierre. Ce même motif est repris par les ferronneries. La porte d’entrée cintrée, en fer et verre, est encadrée d’une frise de briques vernissées polychrome dans les tons de brun et de jaune. Le hall est orné d’une mosaïque de marbre à motif floral très stylisé, et de stucs sur le plafond. Plaque sur la façade : A. L’HABITANT ET SARRET Architectes Paris 1913.
Cet immeuble bénéficie de la perspective offerte par le débouché de la rue du garde chasse.

Crédits
Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
2006
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Droits de diffusion
communication libre - reproduction soumise à autorisation
Un patrimoine documenté
  • hôtel Paul-de-Kock