Villa ; actuellement Auberge municipale

Villa ; actuellement Auberge municipale

Villa ; actuellement Auberge municipale

21 novembre 2018 , par Hélène Caroux

En 2011, auberge municipale, centre d’hébergement mis à disposition par la Ville, cette vaste et belle demeure fut construite durant le premier quart du XXe siècle par l’architecte dionysien Jules Moulin. De style éclectique à dominante néo-gothique, elle est remarquable par sa taille et surprend par son lieu d’implantation, non pas en centre ville comme d’autres villas mais au nord, au pied de l’ancien Fort de la Double couronne (066invXXX).

Sa situation au nord de la ville dans un secteur très marqué par l’implantation de nombreux établissements industriels (Delaunay-Belleville, Hotchkiss..) serait peut-être en lien avec l’un d’entre eux : il s’agit de la famille Ternois (ou Ternois-Cochard) et des Anciennes Maisons Ternois & Guinon. En effet, cette société de produits chimiques pour vidanges et engrais dont la première usine est autorisée dès 1829 (Rapport d’information à M. Le Maire sur l’Établissement Ternois, 25 jan. 1950, AM 16AC44), possède de nombreux terrains au-delà des fortifications. Vers 1900, c’est-à-dire au moment où cette villa est construite, les Anciennes Maisons Ternois & Guinon font construire une usine de traitement non loin de celle-ci (avenue de Stalingrad). Dans les années 1920, le siège social est identifié à quelques dizaines de mètres au sud, au 151 rue de Paris (actuelle rue Gabriel-Péri). Devenue en 1937 la Société d’Assainissement de la Région de la Banlieue Parisienne (SARB), son siège social est attesté en 1955 à l’adresse de cette villa (sur un papier à en-tête), soit quelques années avant que la SARB ne quitte définitivement la ville de Saint-Denis.

Outre son implantation à l’extrême nord de la ville, cette demeure est également de taille et d’architecture peu communes à Saint-Denis. Elle est située sur une très grande parcelle en coude donnant à la fois sur l’avenue du Colonel Fabien et sur l’avenue Roger Sémat. Trois pavillons complètent l’ensemble et sont placés à proximité de chacune des deux entrées. Ils sont destinés aux gardiens, jardiniers et autres personnels très certainement nombreux pour entretenir cette grande villa. Quant aux clôtures, deux types furent adoptés : une grille avec un portail (aujourd’hui condamné) côté avenue Roger Sémat, permettant ainsi de rendre cet édifice visible depuis l’espace public tandis qu’un mur plein en brique clôt la parcelle avenue du Colonel Fabien. Enfin, trois belles portes en bois décorées d’arabesques métalliques, dont un portail, permettent d’accéder à ce site sur chacune des avenues, porte que l’on retrouve 147 rue Gabriel Péri c’est-à-dire à proximité de l’ancien siège social des Anciennes Maisons Ternois & Guinon.

La qualité et la variété des matériaux mis en œuvre (brique, pierre de taille, bois) tant pour le bâtiment principal que pour les pavillons, la diversité des typologies et des couvrements (toit en pavillons, à la Mansart, 2 pentes) constituent, sur un même site, un ensemble exceptionnel. De style néo-othique (épi de faîtage sous forme de flèche, balustrades et garde-corps trilobés, piédroits et bandeaux saillants, lucarnes très ornées), le bâtiment principal présente une composition intéressante avec une hiérarchisation des architectures : le pavillon? classique en avant-corps, puis l’aile plus basse et enfin une architecture domestique formée par la tourelle. La composition générale de ce bâtiment, la présence de différentes formes de baies et le jeu des matériaux (brique et pierre) confèrent enfin une certaine noblesse à cet édifice. Construit par Jules Moulin, l’un des architectes les plus prolifiques à cette époque à Saint-Denis et qui a parmi sa clientèle de grands propriétaires et des industriels, ce type de demeure reste néanmoins peu courante au sein de la production de cet architecte, tout comme l’est d’ailleurs l’inscription de son nom sur la façade.

Au début des années 1980, en raison de l’état de vétusté de la couverture et de certains ouvrages en pierre de taille, cette villa, propriété de la Ville, est rénovée avec le souci de sauvegarder son aspect architectural. Si certaines modifications sont apportées (porte d’entrée principale déplacée sur la façade sud), celles-ci restent mineures faisant de cette demeure un siècle après sa construction un édifice exceptionnel à l’échelle communale.

Sources :
Archives municipales de Saint-Denis 213 W2 (travaux 1981), 1S68 (Don Ternois-Cochard)

Date de construction
Entre 1900 et 1908
Organisme
Service du patrimoine culturel
Date de rédaction
2012
Code site
066inv238
Date de découverte ou d'enquête
2011
Destination successive
siège social et habitation ; centre d'hébergement
Auteur
Moulin Jules (architecte)
Maitre d'ouvrage
Ternois ?

Illustrations

Villa et siège social de l’entreprise Ternois et Guinon ; actuellement Auberge municipale

N° 1027427 - jpg - 2517 × 1595 pixels Détails
Crédits Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis, 2010
Dimensions 2517 × 1595 pixels
Résolution 4.0 Mpx
Poids 460.6 ko
Date 23 juillet 2018
Fichier photo_300.jpg

Villa et siège social de l’entreprise Ternois et Guinon ; actuellement Auberge municipale

N° 1027428 - jpg - 2816 × 1602 pixels Détails
Crédits Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis, 2010
Dimensions 2816 × 1602 pixels
Résolution 4.5 Mpx
Poids 619.5 ko
Date 23 juillet 2018
Fichier p1240346logo.jpg

Villa et siège social de l’entreprise Ternois et Guinon ; actuellement Auberge municipale -pavillon

N° 1027429 - jpg - 528 × 704 pixels Détails
Crédits Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis, 2010
Dimensions 528 × 704 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 66.6 ko
Date 23 juillet 2018
Fichier p1240340.jpg

Villa et siège social de l’entreprise Ternois et Guinon ; actuellement Auberge municipale - toiture

N° 1027430 - jpg - 704 × 528 pixels Détails
Crédits Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis, 2010
Dimensions 704 × 528 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 65.6 ko
Date 23 juillet 2018
Fichier p1240395.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 2 avenue du Colonel Fabien
  • Villa et siège social de l’entreprise Ternois et Guinon ; actuellement Auberge municipale
    Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis, 2010
  • Villa et siège social de l’entreprise Ternois et Guinon ; actuellement Auberge municipale - toiture
    Photo Hélène Caroux © Département de la Seine-Saint-Denis, 2010
Chronologies

Auteurs / protagonistes

Organisations