aulnay plan social à Citroën

Document :

aulnay plan social à Citroën
900 départs à Citroën Aulnay créent une polémique. Les syndicats redoutent des licenciements secs. Le temps des OS est fini et l’industrie automobile cherche du personnel mieux adapté aux évolutions technologiques. Reportage. Citroën Aulnay, ce sont 5500 salariés et 4500 ouvriers dont 3000 sans qualification et 80% d’immigrés, d’origine maghrébine. Le plan social annoncé par la direction la semaine dernière s’adresse tout particulièrement à eux. Il prévoit l’encouragement au départ de 900 agents d’atelier jugés incapables de s’adapter aux nouvelles technologies et leur remplacement par des agents dits aptes à ces adaptations. La CFDT est montée au créneau, qualifiant ce plan de discriminatoire et pense qu’il serait préférable de former le personnel. Interview d’Eric LEVECQUE, Information économique et sociale Citroën, sur la classification du personnel en analphabètes purs, impossibles à former, analphabètes légers et personnels connaissant les chiffres et les lettres, formables. D’un côté le pari économique de l’autre l’incompréhension. Ceux qui travaillent à Aulnay depuis près de 20 ans ne saisissent pas la philosophie du plan social. Interview de Mohamed EL ACHMI, chez Citroën depuis 1977. Le plan n’est pas encore bouclé. A ce jour, la direction a trouvé près de 500 volontaires. Restent 400 cas encore en souffrance.
FR3 FR3
Descriptif

900 départs à Citroën Aulnay créent une polémique. Les syndicats redoutent des licenciements secs. Le temps des OS est fini et l’industrie automobile cherche du personnel mieux adapté aux évolutions technologiques. Reportage. Citroën Aulnay, ce sont 5500 salariés et 4500 ouvriers dont 3000 sans qualification et 80% d’immigrés, d’origine maghrébine. Le plan social annoncé par la direction la semaine dernière s’adresse tout particulièrement à eux. Il prévoit l’encouragement au départ de 900 agents d’atelier jugés incapables de s’adapter aux nouvelles technologies et leur remplacement par des agents dits aptes à ces adaptations. La CFDT est montée au créneau, qualifiant ce plan de discriminatoire et pense qu’il serait préférable de former le personnel. Interview d’Eric LEVECQUE, Information économique et sociale Citroën, sur la classification du personnel en analphabètes purs, impossibles à former, analphabètes légers et personnels connaissant les chiffres et les lettres, formables. D’un côté le pari économique de l’autre l’incompréhension. Ceux qui travaillent à Aulnay depuis près de 20 ans ne saisissent pas la philosophie du plan social. Interview de Mohamed EL ACHMI, chez Citroën depuis 1977. Le plan n’est pas encore bouclé. A ce jour, la direction a trouvé près de 500 volontaires. Restent 400 cas encore en souffrance.

Crédits
FR3 FR3

Image :

Source
prise de vue directe
Date de création - date de prise de vue
03/05/1990
Droits de diffusion
communication interdite droit de reproduction interdit
Durée
00h02min19s
Son
True
Lien internet
http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=PAC01003455
Un patrimoine documenté
  • Citroën