Centre de santé Bernard-Lafay

Centre de santé Bernard-Lafay

par Marie-Françoise Laborde

Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, ces deux pavillons jumelés en meulière à parement? de brique constutuent un bon exemple de maisons ouvrières jumelées. Ce mode d’accolage était l’une des solutions adoptées par les concepteurs de maisons ouvrières car, outre la réduction des coûts, il permettait d’augmenter le volume construit et, de ce fait, de le modeler plus facilement. Ces deux pavillons ont été réunis et réhabilités en 1984 par la municipalité pour devenir le Centre de santé (C. Hauduroy et J. Barboso architectes). Les maîtres d’oeuvre ont conservé l’aspect général des façades, à l’exception de l’agrandissement d’une baie en rez-de-chaussée, et ont renforcé le lien entre les deux parties par un auvent? en verre et aluminium.

Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2005
Code site
045inv089
Date de découverte ou d'enquête
2005
Destination successive
centre de santé municipal
Source
inventaire départemental
Auteur
Hauduroy C., Barboso J. (architectes, réhabilitation)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Lieu-dit ou quartier
Secteur du Bois
Date initiale
1900
Date de fin
1924

Illustrations

Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maison

Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons N° 35-37 : deux pavillons jumelés en (...)
N° 9113 - jpg - 600 × 450 pixels Détails
Crédits Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 450 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 23 juin 2006
Fichier 9113_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 35-37 avenue Georges Clémenceau
  • Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons
    N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement? de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maison
    Cette rue assez hétérogène comporte quelques beaux pavillons
    N° 35-37 : deux pavillons jumelés en meulière à parement? ? de brique. Au-delà de la bonne facture de leurs façades et de la qualité de leur rénovation, elles représentent un bon exemple de maisons ouvrières jumelées. Le jumelage était une des solutions adoptées par les concepteurs de maisons ouvrières, car outre la réduction des coûts il permettait d’augmenter le volume construit et par-là de le modeler plus facilement. (CH Moley. L’immeuble en formation).
    Ces deux pavillons ont été réunis et réhabilités en 1984 par la municipalité pour devenir le Centre de santé Bernard Lafay (C Hauduroy et J Barboso arch. PC n° 93 045 83B 0005). Les architectes ont conservé l’aspect général des façades, à l’exception de l’agrandissement d’une baie en rez-de-chaussée, et ont renforcé le lien entre les deux parties par un élégant auvent? ?, en verre et aluminium.
    Photo Marie-Françoise Laborde © Département de la Seine-Saint-Denis
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Les Lilas)