établissement Coignet

établissement Coignet

En 1853, François Coignet, industriel lyonnais, transfère une partie des activités de son entreprise de produits chimiques à Paris et établit une fabrique de colle et d’engrais à Saint-Denis, au 77 rue des Poissonniers (actuelle rue Charles Michels). Ce territoire est alors dévolu aux traitements et à l’évacuation des déchets de Paris : la production de colles et de gélatines s’inscrit de fait dans une logique de recyclage des déchets. L’usine dyonisienne est destinée à la fabrication de colles fortes, gélatines fines, phosphure de cuivre, chlorure de phosphore, acide phosphorique, etc. Le site de production édifié en 1853 comprend une usine, des bâtiments d’administration, des dépendances et une maison de maître.
La réalisation de la maison de maître est confiée à l’architecte Théodore Lachez qui applique à des élévations et un plan classique de nouveaux procédés de construction. Inventés par François Coignet, ils recyclent à la fois des techniques en usage (pisé) et certains sous-produits de l’industrie (cendres et scories de houille). Le béton mis en œuvre dans la construction de la maison de maître est en effet constitué d’un mélange de cendres de houille et de terre argileuse, combiné avec un dixième de chaux. Cette formulation varie selon les types d’ouvrages, d’usages ou d’organes construits. La structure? en sous-sol a été coulée dans un réseau de tranchées à parois verticales ; les murs extérieurs et les deux murs de refend? perpendiculaires sont en béton aggloméré. Les deux étages sont reliés par un escalier en bois et sont surmontés d’une terrasse en fer et béton qui a été modifiée postérieurement.
La maison de maître est un des rares vestiges de l’usine de produits chimiques Coignet. Elle était séparée des bâtiments industriels par la rue des Poissonniers. Inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1998, elle est aujourd’hui protégée. Deux autres bâtiments ont été conservés et protégés : un immeuble construit par François Coignet pour les ouvriers de l’usine, ainsi qu’un ancien bâtiment d’archives à la toiture en forme de carène.

Date de construction
1853
Organisme
CAUE 93 ; service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
10/05/2007
Code site
066inv003
Date de découverte ou d'enquête
1993
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
usine de colle et d'engrais chimiques
Auteur
Lachez Thodore (architecte)
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Parties constituantes
atelier de production (détruit) ; logement patronal ; logement ouvrier
Date initiale
1850
Date de fin
1874
Intérêt
remarquable
Servitude protection
site inscrit

Illustrations

Lithographie de J. Devicque. Manufacture de produits chimiques et logement patronal Coignet (s.d.).

Lithographie de J. Devicque. Manufacture de produits chimiques et logement patronal Coignet (...)
N° 13245 - jpg - 600 × 385 pixels Détails
Crédits © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 600 × 385 pixels
Résolution 0.2 Mpx
Poids 9.8 ko
Date 15 mai 2007
Fichier 13245_pleinecran.jpg
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • rue Charles Michels
Chronologies

Notices liées

Notices liées