l’école en plein air de Pantin

31 juillet 2008

Document :

l’école en plein air de Pantin
En 1941, le maréchal Pétain crée le secrétariat général à la jeunesse afin de redonner un avenir aux jeunes Français, jusqu’alors exclus du travail, exposés à la déchéance et à l’alcoolisme. Les jeunes ont répondu avec enthousiasme à son appel pour relever les ruines, remettre en marche les ateliers et redonner vie aux terrains agricoles. De toutes les régions, ils viennent s’engager dans les camps de jeunesse, acceptant l’effort, la discipline et le sacrifice. Les usines désaffectées sont remises en état et nettoyées, les établis mis en place, les machines remises en route. Longtemps désertés, les ateliers reprennent leur activité. Dans les campagnes, les fermes abandonnées reprennent vie. Les jeunes, le travail au coeur, labourent, sèment, nourrissent les animaux, abattent les arbres, extraient des pierres pour combler les ornières. Le soir, c’est en chantant qu’ils rejoignent leur camp, heureux de travailler pour leur pays et de participer à la "grande révolution qui s’opère dans le monde".
Jean benoit Lévy/edition francaise cinématographique archives francaise du film
Descriptif

En 1941, le maréchal Pétain crée le secrétariat général à la jeunesse afin de redonner un avenir aux jeunes Français, jusqu’alors exclus du travail, exposés à la déchéance et à l’alcoolisme. Les jeunes ont répondu avec enthousiasme à son appel pour relever les ruines, remettre en marche les ateliers et redonner vie aux terrains agricoles. De toutes les régions, ils viennent s’engager dans les camps de jeunesse, acceptant l’effort, la discipline et le sacrifice. Les usines désaffectées sont remises en état et nettoyées, les établis mis en place, les machines remises en route. Longtemps désertés, les ateliers reprennent leur activité. Dans les campagnes, les fermes abandonnées reprennent vie. Les jeunes, le travail au coeur, labourent, sèment, nourrissent les animaux, abattent les arbres, extraient des pierres pour combler les ornières. Le soir, c’est en chantant qu’ils rejoignent leur camp, heureux de travailler pour leur pays et de participer à la "grande révolution qui s’opère dans le monde".

Crédits
Jean benoit Lévy/edition francaise cinématographique archives francaise du film

Image :

Source
prise de vue directe
Typologie photographie
positif N&B
Date de création - date de prise de vue
1929
Son
True
Un patrimoine documenté
  • Ecole de plein air

Auteurs / protagonistes