léproserie de la Madeleine

léproserie de la Madeleine

18 septembre 2018

La léproserie de la Madeleine-les-Bondies est attestée en 1269. Elle est à l’abandon en 1351. La chapelle jointe à la léproserie est mentionnée en 1255, mais un chapelain est cité en 1236. Le présentateur en est l’abbé de Saint-Maur. Réunie à l’église de Bondy en 1646, elle subsiste jusqu’au 17e siècle. Des sépultures ont été découvertes à 300 m environ à l’est, sur le territoire de Bondy, mais leur association à la léproserie demeure toutefois hypothétique.

Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
21/10/1995
Code site
053s009
Date de découverte ou d'enquête
1995
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
sans objet
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
localisation inconnue dans emprise connue
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
1/500
Nature du site
enfoui
État actuel
détruit
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Moyen Age classique
Chronologie fin
Epoque moderne
Datation initiale
1269
Datation finale
1700
Qualification datation initiale
première attestation
Qualification datation finale
terminus ante quem
Type d’étude et de recherche

Localisation
  • 26-30 chemin vieux de Saint-Denis ; 85-91 rue de Paris
Dénomination

Autres protections (Noisy-le-Sec)