manufacture d’allumettes

manufacture d'allumettes

En 1881, la Compagnie générale des allumettes chimiques, monopole d’Etat, fait édifier une nouvelle fabrique sur un terrain acquis le long de la route de Flandre en 1876. Dès sa mise en service l’établissement "Sainte-Marguerite" devient le siège central des sites de production d’allumettes du secteur, gérant l’autre manufacture de Pantin, rue Edouard-Vaillant, et celle d’Aubervilliers, rue Henri-Barbusse. La fabrication des allumettes resta modeste voire artisanale jusqu’à son arrêt en 1904. A l’inverse le site fut à l’origine de deux grandes découvertes réalisées par les ingénieurs du Service, MM. Cahen et Savène : la pâte au sesqui-chlorate qui remplaça le dangereux phosphore blanc et la machine automatique SC, qui permettait d’effectuer plusieurs opérations à la fois. Ces deux découvertes profitèrent au site moderne d’Aubervilliers au détriment de celui de Sainte-Marguerite relégué au simple rôle de magasin et d’écurie. Les bâtiments alignés sur l’avenue Jean-Jaurès furent démolis au début des années 1930 et remplaçés par un commerce.

Date de construction
1881
Organisme
service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2005
Code site
055inv278
Date de découverte ou d'enquête
2005
Source
inventaire départemental
Précision dénomination
logement du directeur
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Date initiale
1875
Date de fin
1900
Intérêt
très intéressant
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Pantin)

0 | 5 | Tout afficher