moulin d’En haut

moulin d'En haut

Le 24 mars 1500, Jean Burdelot, seigneur de Montfermeil, achète à Jean Dupoirier, l’emplacement d’un ancien moulin à eau. Un nouveau moulin, nommé le moulin d’En Haut, est alors construit sur le même emplacement. Le 9 mars 1503, le moulin est baillé à Jean le Bègue, officier, qui "reconnait avoir pris à ferme pour six ans à compter du 1er janvier 1503 de Jean Burdelot, conseiller et procureur général du Roi et seigneur de Montfermeil, le moulin dit le Moulin d’en haut appartenant audit seigneur, le chemin qui y conduit et le bassin, à l’exception d’un vivier voisin dont il ne pourra prendre l’eau sans le congé du seigneur ; il devra durant ce terme entretenit le moulin, l’auge et la roue de manière à le rendre en parfait état au seigneur à l’expiration du bail. Jean Pelletier, meunier et charpentier de Chelles, en a estimé la valeur : arbre, roue et pignons, vingt livres tournois ; auge, soixante sols tournois ; fer, trente-deux sols tournois ; meubles, cent sols tournois".

Date de construction
1500-1503
Organisme
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
10/12/2000
Code site
047s052
Date de découverte ou d'enquête
2000
Source
carte archéologique départementale
État de découverte
sans objet
Niveau d'interprétation
site fonctionnel
Précision emprise
sans objet
Qualification de datation
période(s) d'occupation
Appréciation de localisation
à l'échelle communale
Nature du site
enfoui
État actuel
inconnu
Contexte mobilier
sans objet
Chronologie début
Epoque moderne
Chronologie fin
Epoque moderne
Datation initiale
1500
Datation finale
1503
Qualification datation initiale
première attestation
Qualification datation finale
dernière attestation
Type d’étude et de recherche

Localisation
Chronologies

Dénomination

Autres protections (Montfermeil)

0 | 5 | Tout afficher