La vente parmi les biens nationaux de la ferme des Charités de Tremblay-en-France - 1791

21 août 2018

Titre
La vente parmi les biens nationaux de la ferme des Charités de Tremblay-en-France
Type de document
source_ecrite
Date d’Édition
1791
Service producteur
Service du patrimoine culturel de la Seine-Saint-Denis
Texte

Dépendante de l’office des Charités de l’abbaye de Saint-Denis, la ferme des Charités est vendue comme bien national le 19 janvier 1791. La vente se fait avec enchères et la mise à prix initial est de 95000 livres. Le lot est adjugé à Pierre Coutanceau, maire de Gonesse, pour la somme de 120200 livres. Celui-ci agit comme fondé de pouvoir de Jean Girardot de Marigny, négociant parisien et principal acheteur des biens nationaux mis en vente à Tremblay et Villepinte. Ce dernier est bien représentatif des gros acheteurs parisiens de biens nationaux. Issu d’une famille dont la fortune est déjà bien assise au XVIIe siècle, c’est un représentant éminent de la banque protestante, comme Guillaume Mallet, autre gros acheteur de biens nationaux à Tremblay. Associé à la fondation de la Compagnie des Indes en 1785, sa maison de banque, fondée avec Necker, place de nombreux emprunts d’Etat.

Localisation
Archives départementales des Yvelines, Montigny-le-Bretonneux
Cote
1 Q 58
Fichier numérique
documents/ad78_1q58.pdf
Vedette
ad78 1 q 58

Documents

La vente parmi les biens nationaux de la ferme des Charités de Tremblay-en-France

N° 1025972 - pdf Détails
Crédits Crédits non renseignés
Poids 60.6 ko
Date 14 novembre 2016
Fichier ad78_1q58.pdf
Un patrimoine documenté

Chronologies

Dénomination