Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de la force motrice dit Boris

Document :

Villepinte ; Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie - ancien bâtiment de la force motrice dit Boris
Ce bâtiment a été construit en 1880 pour alimenter en force motrice les ateliers de la poudrerie dite "linéaire". Comme la première centrale, celle-ci est équipée d’une chaufferie (disparue), d’une salles des machines (à gauche) et des salles de transmissions, ici reliées par une passerelle couverte (au centre de l’image), à partir desquelles partaient les câbles en direction des ateliers . A l’instar des autres bâtiments emblématiques de la poudrerie, celui-ci présente une ornementation particulièrement riche : briques et pierres en alternance sont utilisées pour les chaînages d’angle, encadrer les baies, portes et oculi ou soulignant encore les pentes de toit. Des bandeaux marquent les différents niveaux, une corniche? ? la partie haute, et des chapiteaux en pierre couronnent les pilastres. Les ouvertures sont de plein-cintre, en anse de panier, les baies parfois jumelées. Les salles de transmissions sont coiffées de balustrades soulignées des décors en arcature formant corniche à modillons.
Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Descriptif

Ce bâtiment a été construit en 1880 pour alimenter en force motrice les ateliers de la poudrerie dite "linéaire". Comme la première centrale, celle-ci est équipée d’une chaufferie (disparue), d’une salles des machines (à gauche) et des salles de transmissions, ici reliées par une passerelle couverte (au centre de l’image), à partir desquelles partaient les câbles en direction des ateliers . A l’instar des autres bâtiments emblématiques de la poudrerie, celui-ci présente une ornementation particulièrement riche : briques et pierres en alternance sont utilisées pour les chaînages d’angle, encadrer les baies, portes et oculi ou soulignant encore les pentes de toit. Des bandeaux marquent les différents niveaux, une corniche? la partie haute, et des chapiteaux en pierre couronnent les pilastres. Les ouvertures sont de plein-cintre, en anse de panier, les baies parfois jumelées. Les salles de transmissions sont coiffées de balustrades soulignées des décors en arcature formant corniche à modillons.

Crédits
Photo Antoine Furio (c) Département de la Seine-Saint-Denis
Un patrimoine documenté
  • Poudrerie nationale de Sevran-Livry, actuellement parc forestier de la poudrerie