Le four antique devient un fossé gaulois - 2

Document :

JPEG - 190.8 ko
Le four antique devient un fossé gaulois - 2
Le 11 juin, Fabien Normand termine le nettoyage de la coupe du sondage.
Les différentes "couches" sédimentaires - nommées "unités stratigraphiques" et identifiées par des étiquettes - et la forme du fossé - son profil, ici en V - racontent l’histoire de cette structure? ?. Ainsi, au fond, on repère une couche beige, sableuse, et des traces jaunes sur le substrat? ? : cela montre que de l’eau a circulé. Les Gaulois ont creusé un fossé, sans doute un fossé de drainage, destiné à évacuer les eaux de ruissellement. Puis il est comblé - volontairement remblayé ou bouché par de la terre qui s’y accumule naturellement ; le remplissage se tasse et forme de légères dépressions - les unités stratigraphiques sont légèrement affaissées. La couche noire est constituée de cendres et de charbons - vestiges de l’activité de chauffe à la période antique. Les artisans gallo-romains ont simplement profité d’une dépression du sol, plutôt que de creuser un trou...
Photo @ Ivan Lafarge / BPA / Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
Descriptif

Le 11 juin, Fabien Normand termine le nettoyage de la coupe du sondage.
Les différentes "couches" sédimentaires - nommées "unités stratigraphiques" et identifiées par des étiquettes - et la forme du fossé - son profil, ici en V - racontent l’histoire de cette structure?. Ainsi, au fond, on repère une couche beige, sableuse, et des traces jaunes sur le substrat? : cela montre que de l’eau a circulé. Les Gaulois ont creusé un fossé, sans doute un fossé de drainage, destiné à évacuer les eaux de ruissellement. Puis il est comblé - volontairement remblayé ou bouché par de la terre qui s’y accumule naturellement ; le remplissage se tasse et forme de légères dépressions - les unités stratigraphiques sont légèrement affaissées. La couche noire est constituée de cendres et de charbons - vestiges de l’activité de chauffe à la période antique. Les artisans gallo-romains ont simplement profité d’une dépression du sol, plutôt que de creuser un trou...

Crédits
Photo @ Ivan Lafarge / BPA / Conseil départemental de Seine-Saint-Denis