Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF

Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF

Etablissement Morel; Usine de la Vigie de Sueur ainé; Maison Larcher; Etablissements Jouault puis Jouault et Guastella; G. Dubois & Jacomet; Etablissements Vivetta; Société Essuyage d'Ile-de-France

par Antoine Furio

Lorsque la société Essuyage d’Ile-de-France (EIF) s’installe sur le site au début des années 1970, celle-ci hérite d’un établissement sur lequel se sont succédées durant un siècle près de huit entreprises. Aucune d’entre elle n’aura marqué de manière significative l’histoire industrielle locale bien qu’elles perpétuèrent une activité représentative du territoire, le travail des peaux et étoffes. Résolument inscrite dans l’histoire et le paysage montreuillois par ses origines et son implantation au cœur du secteur des murs à pêches, l’établissement révèle en outre aujourd’hui une valeur architecturale jusqu’alors insoupçonnée.

Un établissement modeste mais inscrit dans l’histoire locale

La première occupation industrielle du site est attestée en 1871. Celle-ci paraît directement liée à la proximité de la manufacture de cuirs vernis de Théophile Sueur pour laquelle l’entreprise effectue le dégraissage des peaux. Malgré l’étroitesse de la parcelle en lanière - caractéristique du secteur - l’entreprise trouve ici les moyens de se développer notamment en exploitant le ru Gobétue qui lui fournit l’eau nécessaire à son activité. Une situation particulièrement favorable dont se saisit en 1893 un membre de la famille Sueur qui rachète l’établissement détenue à cette époque par une certaine dame Morel.

Entre 1893 et 1900 l’établissement change d’occupant à plusieurs reprises. Les activités se diversifient et l’entreprise s’émancipe progressivement des liens de sous-traitance jusqu’alors entretenus avec la manufacture des cuirs Sueur. Les ateliers de dégraissage des peaux s’enrichissent de nouvelles installations dédiées au lavage à sec des étoffes (vêtements, tissu, tapis, rideaux, etc.). La clientèle s’étoffe, le réseau s’étend et comprend dorénavant, en plus de la mégisserie, les chaussures, la sellerie et l’ameublement, dont la concentration se montre importante sur Montreuil comme dans les proches faubourgs parisiens.

La reprise du site par Jouault en 1900, puis par Vivetta en 1925, perpétue cette double activité de dégraissage et nettoyage à sec des peaux et étoffes. La société Vivetta y adjoint celle de la teinturerie qui se maintiendra comme les deux premières jusqu’aux années 1970. Durant cette longue période, de nombreuses modifications sont apportées tant sur l’organisation du site que sur les procédés de fabrication.
Une des plus notables est le remplacement par le perchloréthylène de la benzine, dégraissant inflammable responsable, en 1900, d’un important incendie ayant nécessité la reconstruction quasi-complète de l’usine. D’autres campagnes de constructions et d’extensions sont conduites dans les années 1930 et 1960, offrant à la société EIF un ensemble composé de treize bâtiments lors de son rachat vers 1970.
Dernier occupant industriel des lieux, EIF produit divers textiles à usage unique pour le domaine médical et l’industrie. Scindée en deux entités autonomes, Segetex-EIF et EIF-Astute, l’entreprise ne conserve à Montreuil que cette dernière unité spécialisée dans les systèmes d’échantillonnage jusqu’à son départ en 2019.

Un site marqué par la sédimentation architecturale

La diversité des bâtiments qui composent le site EIF est significative des évolutions que traverse l’établissement au cours de son histoire et de son adaptation permanente aux besoins de la production.
L’association des matériaux et leurs multiples mises en œuvre témoignent de cette construction progressive. A l’entrée, un atelier/séchoir (2) édifié en bois, vers 1890, va être étendu en 1930 par une construction en béton et briques. Face à lui, un atelier de lavage construit en ciment armé, vers 1900 (13), sera prolongé de deux travées faites de métal et de briques trente ans plus tard (12).

La strate de constructions la plus importante est celle des années 1930. A cette époque, les établissements Vivetta souhaitant tripler les capacités de production du site font élever de nouveaux bâtiments. Une teinturerie s’élevant sur trois niveaux est édifiée à l’emplacement d’anciens quais et magasins (3), un vaste dépôt de stockage sur une partie de la cour (5), un garage en fond de parcelle (8), puis des extensions des dépôts de benzine (10), une chaufferie (6-7), un séchoir à vapeur etc.
Là encore s’associent éléments de structure? en béton et en acier, avec des remplissages de briques beiges en silico-calcaire ou rouges en argile. Mais ici ces combinaisons de matériaux répondent prioritairement à des problématiques structurelles. Les poteaux en béton armé? de l’atelier de teinturerie (3) supportent un lourd plancher fait de poutres en acier riveté hourdies de béton ; le rez-de-chaussée? du même atelier étant trop élevé pour recevoir des menuiseries en métal justifiera le recours à nouveau au ciment armé.

Après-guerre, les aménagements ralentissent sensiblement. Seule réalisation notable, le dépôt de tri édifié à l’ouest (14) vers 1960. Sa construction très standardisée, en parpaings et profilés? de métal, témoigne d’une nouvelle étape dans la conception des bâtiments industriels, en même temps qu’elle marque une nouvelle génération d’édifices sur le site.

La dernière phase de construction est conduite par EIF dans les années 1980. Sur des terrains déjà densément occupés, son intervention se résume à la couverture d’une cour (16) et à l’installation de préfabriqués (15).

Des architectures avant tout fonctionnelles

En dehors des sauts chronologiques et de la multiplicité des matériaux rencontrés, la diversité des formes architecturales présente sur le site participe à son caractère hétérogène. Volumineux ou étroits, à niveaux ou de plain pied, couverture en sheds? ou à deux pans, cette variété provient du souci qu’ont eu les différents occupants d’adapter systématiquement le bâtiment à sa fonction, le tout dans l’espace contraint de la parcelle. Ici, pas d’édifices superflus, ni d’ailleurs d’éléments d’ornementation ou de décors accessoires, la recherche de rationalisation? de la chaîne opératoire et la fonctionnalité ont présidé à la construction des bâtiments et à leur disposition sur le site.
L’atelier de teinturerie (3) se déploie ainsi sur trois niveaux afin de répondre à l’organisation de l’activité. Le rez-de-chaussée est consacré aux postes « humides », les étages aux postes « secs » de traitement et de séchage par air chaud.
La forme étroite et verticale du dépôt de benzine (10) est, quant à elle, directement liée au dispositif de support des cuves du dissolvant, structure haute visant à écouler les liquides par gravité.
D’autres systèmes découlent encore des nécessités de la production, telles les claires-voies en bois des séchoirs à air libre (2), ou les lanterneaux ajourés favorisant la circulation de l’air au sein de la chaufferie (6).

Un dispositif se montre particulièrement significatif sur le site, faisant figure de marqueur paysager, le shed. Cette toiture asymétrique, en « dents de scie », se retrouve ainsi sur cinq bâtiments, couvrant la moitié des surfaces bâties. L’orientation de ses parties vitrées au nord, les systèmes d’aérations qui lui sont souvent associées, assurent un éclairage optimum et une circulation de l’air, particulièrement adaptés aux activités en atelier. La teinturerie en est dotée (3), et l’atelier de nettoyage à sec (12, 13) également.
Devenu un modèle de la construction industrielle, maîtrisé par l’ensemble des constructeurs, le shed est progressivement utilisé pour d’autres bâtiments que ceux de production. Sur le site EIF, comme ailleurs en France, il coiffe des dépôts et magasins (5, 9). Un modèle s’avère particulièrement intéressant à Montreuil, voire unique, celui couvrant l’atelier de nettoyage à sec (13).

Un modèle de toiture en sheds unique en France

En 1900, un incendie ravage la quasi-totalité de l’usine tenue à l’époque par M. Jouault. Deux jours ont été nécessaires pour vaincre le sinistre au prix de plusieurs morts et blessés parmi les ouvriers et sapeurs-pompiers. La Préfecture de la Seine, soucieuse qu’un tel incident ne se reproduise, autorise l’industriel à reconstruire son installation sous la condition stricte que ne soient utilisés que des matériaux incombustibles. Pour la réalisation de son projet, celui-ci s’attache les services de Georges Guët (1866-1936), jeune architecte diplômé de l’École Spéciale d’Architecture. Ancien élève d’Émile Trélat et d’Anatole de Baudot, familiarisé avec les procédés de constructions les plus novateurs, il présente à Jouault un projet d’atelier entière conçu en briques et ciment armé pour abriter la nouvelle chaufferie et le nettoyage à sec.

S’inspirant du modèle pionnier mis en œuvre en 1894 par François Hennebique pour la raffinerie de Saint-Ouen, l’architecte propose de couvrir son bâtiment d’une toiture en sheds. Cependant, à la différence de Hennebique, Georges Guët ne reprend pas la forme traditionnelle des « dents de scie », mais propose des élévations trapézoïdales et triangulaires surmontées d’extracteurs d’air. La configuration spécifique de ces installations est à même de générer un « tirage d’air » facilitant, peut-être plus que dans d’autres systèmes, l’évacuation par le haut des vapeurs nocives de benzine et des éventuelles fumées d’incendie. Leurs constructions se montrent par contre particulièrement complexes, et reposent sur trois rangées de poteaux en briques armées portant les nervures et les poutres en béton armé des sheds. Un procédé dérivé du système avec épine-contrefort développé par l’ingénieur Paul Cottancin et beaucoup défendu par Anatole de Baudot dans la restauration des monuments Historiques.

Particulièrement ingénieux, et répondant autant aux exigences sécuritaires de l’Administration qu’aux attentes hygiénistes? des industriels, ce dispositif ne semble pour autant pas avoir été reproduit pour d’autres établissements en France.
Coût de la construction ? Obsolescence du système ? Faiblesse autour de sa promotion ? Consommateur d’espace ? Les raisons pour lesquelles il ne dépassa jamais le stade de l’expérimentation nous sont encore inconnues.

Après plus d’un siècle d’utilisation, l’atelier se présente en 2016 lourdement remanié et dégradé. La cheminée de la chaufferie a été déposée, des baies? ont été comblées, la toiture percée et des aménagements intérieurs obstruent les sheds. La structure présente par ailleurs certains désordres.
Pour autant, malgré ces inconvénients, force est de constater qu’il constitue un exemple unique à l’échelle? nationale, apportant un nouvel éclairage sur la généalogie des sheds en béton en France.

Après plusieurs années de projets avortés et d’occupations provisoires, le site est identifié en 2022 pour recevoir les locaux de la Maison Populaire, association de pratiques culturelles, artistiques et sportives présente à Montreuil depuis la fin des années 1960.

Date de construction
1871; 1891; 1900; 1907; 1927; 1932; 1960; 1985; 1995
Organisme
Service du patrimoine culturel, Département de la Seine-Saint-Denis
Date de rédaction
2000; 2017; 2022
Code site
048inv026
Date de découverte ou d'enquête
2000; 2016
Destination successive
brasserie; ébénisterie; bureaux
Source
AD 93 ; 1322W238
Code Mérimée
IA93000023
Auteur
Georges Guët architecte
Qualification de datation
campagne(s) de construction
Parties constituantes
atelier de fabrication ; bureau; chaufferie; entrepôt industriel; logement patronal
Servitude protection
sans objet

Illustrations

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan de l’atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13), 1900

Plan? de la trame? et de l’implantation des équipements de l’atelier et de la chaufferie. (...)
N° 1033301 - jpg - 1225 × 547 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 1225 × 547 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 528.2 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040185_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan d’ensemble de l’usine Dubois, 1915

N° 1033302 - jpg - 997 × 656 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 997 × 656 pixels
Résolution 0.7 Mpx
Poids 504.7 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040196_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan d’ensemble de l’usine Jouault, 1907

Plan? d’ensemble des installations de l’usine, Georges Guët architecte, 1907.
N° 1033303 - jpg - 992 × 391 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 992 × 391 pixels
Résolution 0.4 Mpx
Poids 281.7 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040191_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Garage et entretien (8)

Vue intérieur du garage.
N° 1033304 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 411.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040284v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Stockage et bureaux (4)

Au premier plan? ancien bâtiment de stockage puis de bureaux. Au second plan l’atelier de (...)
N° 1033305 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 437.7 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040277_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Magasin de stockage (5)

Première tranche du magasin de stockage ; façade côté cour.
N° 1033306 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 377.2 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040278_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de teinturerie (3)

Vue intérieur d’un plateau de l’atelier de teinturerie
N° 1033307 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 470.8 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040253_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Logement (1)

Ancien logement puis bureaux marquant l’entrée du site.
N° 1033308 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 398.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040223_v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan de localisation et datation des bâtiments

N° 1033309 - jpg - 834 × 1095 pixels Détails
Crédits Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 834 × 1095 pixels
Résolution 0.9 Mpx
Poids 535.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier plan_chrono_et_localisation_eif.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Chaufferie et atelier de nettoyage à sec (13)

Vue depuis la rue Pierre de Montreuil du bâtiment de la chaufferie et de l’atelier de (...)
N° 1033193 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 386.9 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040220v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Garage et entretien (8)

Façade ouest du garage automobile et atelier d’entretien occupé par une brasserie. Construit (...)
N° 1033194 - jpg - 862 × 959 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 862 × 959 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 390.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040349v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - atelier et séchoirs (2)

Façade sur cour de l’extension de l’atelier et du séchoir. Au second plan? l’atelier de teinturerie.
N° 1033195 - jpg - 863 × 1025 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 863 × 1025 pixels
Résolution 0.9 Mpx
Poids 406.9 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040320v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Chaufferie et dépôt (6-7)

Prise de vue ouest de la chaufferie et dépôt.
N° 1033198 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 408.7 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040353v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Magasin de stockage (5)

Construit en deux phases, puis récemment adapté aux activités d’Astute-EIF, ce bâtiment a (...)
N° 1033199 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 413.9 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040209v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Dépôt de benzine (10)

Le principal intérêt de ce bâtiment « enveloppe » réside dans la conservation des anciennes (...)
N° 1033200 - jpg - 846 × 1062 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 846 × 1062 pixels
Résolution 0.9 Mpx
Poids 418.3 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040324v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13)

Vue du système constructif d’un shed triangulaire en brique et ciment armé qui coiffaient les (...)
N° 1033201 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 289.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040327v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - atelier de teinturerie (3)

Vue de la toiture en sheds? de l’atelier de teinturerie, véritable repère urbain, signalant la (...)
N° 1033202 - jpg - 1140 × 713 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1140 × 713 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 302.7 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040360v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13)

Intérieur de l’atelier, détail du dispositif structurel des sheds? trapézoïdaux en brique et (...)
N° 1033203 - jpg - 922 × 691 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 922 × 691 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 353.5 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040325v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - atelier et séchoirs (2)

Façade est de l’atelier avec émergence de la partie séchoir. Au second plan?, la teinturerie.
N° 1033204 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 369.8 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040231v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Magasin de stockage (5)

Vue intérieure du magasin et de son système constructif de poteaux et poutres constitués (...)
N° 1033206 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 383.7 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040282v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - atelier et séchoirs (2)

Détail de la partie séchoir. Il constitue l’un des bâtiments les plus anciens du site, datant (...)
N° 1033207 - jpg - 1382 × 1037 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1382 × 1037 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 514.6 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040232v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13)

Détail des deux typologies de sheds? trapézoïdaux et triangulaires ayant conservés leurs (...)
N° 1033209 - jpg - 1382 × 1037 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1382 × 1037 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 523 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040270v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13)

Vue de la couverture des sheds? trapézoïdaux et triangulaires réalisés en brique et ciment (...)
N° 1033210 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 531.4 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040269v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - atelier de teinturerie (3)

Cette typologie? d’ateliers à étages couverts de sheds? est représentative d’une organisation (...)
N° 1033214 - jpg - 1382 × 1037 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1382 × 1037 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 561.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040205v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Dépôt de tri (14)

N° 1033215 - jpg - 1382 × 1037 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1382 × 1037 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 575.4 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040293v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Dépôt de benzine (10)

Vue intérieure du dépôt des cuves de benzine.
N° 1033216 - jpg - 1382 × 1037 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1382 × 1037 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 612.5 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040323v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Dépôt de benzine (10)

Vue extérieure du dépôt de benzine.
N° 1033217 - jpg - 864 × 1152 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 864 × 1152 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 426.2 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040331v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de teinturerie (3)

Vue intérieure de l’atelier de teinturerie.
N° 1033218 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 438.4 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040234v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13)

Détail du shed trapézoïdal en brique et ciment armé.
N° 1033220 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 461.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040245v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan du shed triangulaire (13), 1900

Plan? du shed triangulaire du bâtiment de chaufferie et du nettoyage à sec. Georges Guët (...)
N° 1033222 - jpg - 577 × 517 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 577 × 517 pixels
Résolution 0.3 Mpx
Poids 148.9 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040183v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Papier à entête, 1912

Papier à entête de la maison G. Dubois & Jacomet, spécialiste de nettoyage à sec, 1912. (...)
N° 1033224 - jpg - 917 × 678 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 917 × 678 pixels
Résolution 0.6 Mpx
Poids 606.6 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040310v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Chaufferie et dépôt (6-7)

Le bâtiment présente une composition structurelle des plus classiques, en métal et briques (...)
N° 1033196 - jpg - 1152 × 864 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1152 × 864 pixels
Résolution 1.0 Mpx
Poids 413.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040211v-2.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan du shed trapézoïdal (13), 1900

Détail en plan? du shed trapézoïdal du bâtiment de la chaufferie et du nettoyage à sec. (...)
N° 1033221 - jpg - 1024 × 768 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 1024 × 768 pixels
Résolution 0.8 Mpx
Poids 302.1 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040186v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Plan de l’atelier de nettoyage à sec et chaufferie (13), 1900

Façade sur cour de l’atelier. A gauche, la chaufferie surmontée d’une cheminée, à droite, (...)
N° 1033223 - jpg - 2216 × 749 pixels Détails
Crédits © Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, 1322W238
Dimensions 2216 × 749 pixels
Résolution 1.7 Mpx
Poids 748.9 kio
Date 20 décembre 2016
Fichier p1040184v.jpg

Montreuil ; Usine de peausserie et teinturerie Jouault, puis Vivetta, actuellement usine textile EIF - Chaufferie et dépôt (6-7)

Détail du lanterneau? métallique ajouré, caractéristique des dispositifs de circulation d’air (...)
N° 1033211 - jpg - 1382 × 1037 pixels Détails
Crédits Photo Antoine Furio © Département de la Seine-Saint-Denis
Dimensions 1382 × 1037 pixels
Résolution 1.4 Mpx
Poids 535.9 kio
Date 20 décembre 2022
Fichier p1040214v.jpg
Type d’étude et de recherche
Localisation
  • 97 rue Pierre de Montrreuil

Auteurs / protagonistes